Visiter le Québec durant Halloween




emily-in-paris-netflix

Affiche Emily in Paris

Emily in Paris, c’est la nouvelle série Netflix qui fait polémique chez les Parisiens et les Français. Je l’ai regardée en octobre et j’ai absolument adoré. Alors en tant que « Emily from Paris », car oui je m’appelle Emily comme l’héroïne et je suis de Paris, je vais vous dire ce que j’en pense. Même si je suis devenue digital nomade maintenant, j’ai  grandi et fait mes études à Paris et j’y ai donc vécu plus de 25 ans. Je vais donc analyser la série et ses stéréotypes et vous donner mon avis de Parisienne qui a aussi vécu plusieurs années aux États-Unis .

Et surtout n’hésitez pas à donner votre avis en commentaire.

 

Emily in Paris, le synopsis

Emily Cooper, une jeune Américaine de Chicago, accepte un job à Paris pour un an dans une grande compagnie de marketing. En fait, sa boss vient de tomber enceinte et doit refuser le job et le donne donc à sa plus proche collaboratrice. Emily ne parle pas français et doit partir presqu’immédiatement à Paris en laissant derrière elle son petit ami. À Paris, elle va devoir travailler avec une équipe de Français qui ne lui feront pas la vie facile et affronter tous les petits désagréments de la vie parisienne comme toutes ses plues belles joies. Elle partage son expérience sur son instagram @emilyinparis (dans la série comme sur instagram pour de vrai 😉 )

 

Emily in Paris, la bande-annonce

 

Mon avis sur la série

Emily in Paris, est une série de Darren Star, le créateur de Sex and The City et Gossip Girl. Alors si je ne connais pas Gossip Girl, j’adore la série Sex and the City dont j’ai dévoré tous les épisodes plusieurs fois. Du coup, ça me donne envie de voir Gossip Girl.

lily-collins-emily-in-paris-netflix

Lily collins dans Emily in Paris, © Netflix

Emily in Paris est à mon avis une série très fraiche, très bien pensée et très agréable à regarder, les épisodes font moins de 30 minutes. Les personnages sont très sympathiques et très bien joués. Mention spéciale pour Emily, jouée par Lily Collins (la fille de Phil Collins) très futée et débrouillarde malgré son mauvais français. Le scénario est très bien ficellé et a beaucoup de sens. Et Paris joue un rôle à part entière. La ville est très bien filmée dans toute sa splendeur et magnifiquement mise en valeur. J’espère que cette série donnera envie à beaucoup de gens de visiter notre belle capitale après le confinement et à l’arrivée des beaux jours.

lily-collins-dans-emily-in-paris

Lily Collins dans Emily in Paris, © Netflix

Emily in Paris et ses polémiques

J’ai lu des tonnes de trucs sur les réseaux sociaux critiquant Emily in Paris et notamment son manque de réalisme. Alors déjà commençons par mettre les choses au clair : depuis quand fait-on une série de fiction pour relater la stricte vérité ? il y a les documentaires pour ça!

Je vais vous donner deux exemples que je connais bien: Sex and the City justement par le même créateur. Vous croyez vraiment que quatre copines new-yorkaises ont le temps de déjeuner ensemble quasiment tous les jours malgré leur boulot très prenant? Et que les filles de Sex and the City représentent vraiment la population new-yorkaise? En vérité, elles représentent plusieurs aspects de certaines new-yorkaises aisées.

Quant à Baywatch? Croyez-moi, je suis allée à Los Angeles cette année, et bien je peux vous dire qu’on croise plus de sans-abris et clochards qui dorment tout le long de Venice Beach que de belles filles en maillot de bain rouge sexy en train de courir sur la plage. Mais qui aurait envie de voir des séries ringardes sur les trucs négatifs de la vie?

Mais revenons-en à Emily in Paris, en vérité les clichés parisiens ne sont faux. Ces stéréotypes sur Paris ne sont pas du tout hors de la réalité mais un peu exagérés. Et c’est justement ça qui est très marrant. D’ailleurs les Parisiens en prennent pour leur grade et les Américains aussi (pauvre Emily) parfois.

Ashley Park, Lily collins et Camille Razat dans « Emily in Paris », © Stéphanie Brancu, netflix

L’appartement d’Emily est trop grand, ce n’est pas une chambre de bonne, disent certains. Et bien parfois, il y a des appartements rénovés au cinquième étage à Paris, anciennement chambre de bonne. Et puis d’un côté pratique, je peux vous dire qu’ayant fait des études de cinéma, il serait bien compliqué de mettre une équipe de tournage dans une chambre de bonne de 10 m2.

Quant à l’histoire de l’étage, c’est hyper réaliste, car ayant moi-même vécu aux États-Unis pendant trois ans, je peux vous dire qu’il y a de quoi s’y perdre dans les étages. Et puis les Américains ne disent pas étage mais niveau donc c’est très normal que pour eux, le rez-de chaussée soit le niveau 1 et donc qu’Emily essaie de rentrer dans l’appartement du quatrième au lieu du cinquième étage.

Certaines personnes critiquent qu’Emily ne prend pas le métro avec les grèves etc. Emily dans la série travaille pour une grande boîte de marketing en tant qu’expatriée de Chicago, elle a donc un bon salaire et une vie aisée et peut donc aussi manger tous les midis au resto. J’ai l’impression qu’elle habite à côté de son travail et n’a donc aucunement besoin de prendre le métro et peut tout à fait se permettre le taxi dès qu’elle en a besoin . Et croyez-moi, il y a plein de Parisiens aisés à Paris qui ne prennent jamais le métro. Cela n’a rien d’irréaliste, cela représente juste une partie de la population.

Lily-collins-lucas-bravo-netflix

Lily Collins et Lucas Bravo dans « Emily in Paris », © Stéphanie Brancu, Netflix

Autre aspect critiqué: il y a plein de beaux mecs et beaucoup de Parisiens parlent anglais. Et bien oui, ceci n’est pas faux du tout, figurez-vous qu’à Paris, il y a plein de beaux mecs et que oui, beaucoup de Parisiens parlent très bien anglais. Notamment quand on rencontre des gens éduqués comme les gens qui travaillent avec Emily ou qui sont en contact avec une clientèle internationale comme le jeune chef-cuisinier, travaillant dans un resto en plein milieu de Paris. Bref tout dépend de qui on fréquente. Et puis, il y a aussi plusieurs personnages qui ne parlent pas français comme une collègue de travail ou bien la concierge de l’immeuble. Bref, encore une fois, c’est très réaliste et représentatif de la population parisienne.

Quant aux fêtes parisiennes, ça m’a rappelé mes années étudiantes, j’ai moi aussi assisté à beaucoup de soirées plus ou moins guindées, à des vernissages en rencontrant des gens dans la rue, etc. Et pourtant je n’avais pas d’argent. Bref, cela représente le Paris merveilleux des gens positifs qui sont près à s’ouvrir aux autres et toujours à l’affut de ce qu’il se passe. En fait, je dois vous dire, que je me reconnais beaucoup dans Emily et sa vie sociale, même si je n’ai jamais travaillé dans une boîte de marketing, ni eu de problème de langue en France bien sûr.

Bref, une série à déguster avec un verre de champagne et le sourire au lèvres. Là pour le coup, ça changera vraiment de la triste réalité du confinement.

Par Emily-Z from Paris 😉



Visiter le Québec durant Halloween

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Comments links could be nofollow free.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.