Les projets d’avenir de "Paris U2 Moscou"
London 2012 Olympic Games - Day 1

 

Gare de Londres St Pancras

J’ai toujours été passionnée par les jeux olympiques, depuis petite, je les suis à la télévision de très prés. En 1996, je passais déjà mes nuits entières (décalage horaire oblige) devant les épreuves olympiques d’Atlanta, et je me souviens de ce moment historique ou le magnifique Jean Galfione a gagné sa médaille d’or olympique pour le saut à la perche, j’étais en larmes à 4h du mat toute seule devant ma télé quand a retentit la marseillaise. Pour Sydney, je passais en moyenne 10 heures par jour devant la télé pour les JO. Donc pour le grand retour des Jeux en Grèce, je ne pouvais manquer ça. Je me suis donc  rendue en Grèce lors de la seconde semaine de JO de 2004. Le berceau de l’Olympisme pour de grandes émotions ou j’avais vu plusieurs épreuves, certaines à moindre coûts en négociant bien et plusieurs gratuites dont plusieurs finales et la cérémonie de clôture. Lors de mon tour du monde en 2008-2009, il est évident que je dois inclure la Chine pendant les JO, et de même, les billets pourtant pas chers étant inaccessibles à la vente, je trouverais tous mes tickets d’épreuve gratuitement dont la cérémonie de clôture. Mais j’avais loupé mon train à Shanghai et n’étais pas arrivée à Pékin à temps pour la cérémonie d’ouverture. Pour mes troisièmes JO, j’ai donc la pression, je ne peux pas louper ca ! Avec toujours ce petit pincement au cœur que les JO n’aient pas lieu à Paris, j’achète mon billet d’Eurostar bien à l’avance pour l’avoir pas cher et je prévois d’arriver à Londres 2 jours avant. J’arrive à la gare de Londres Saint Pancras le25 juillet avec Sarah qui a décidé de se joindre à moi pour quelques jours.

Le 27 juillet, c’est le grand jour. J’ai plutôt l’habitude d’aller aborder les gens avec un grand sourire pour leur demander un ticket gratuit en plus. Mais en Angleterre, avec Sarah on se dit que c’est plus simple de faire sa technique de la pancarte qu’on décide d’arborer publiquement des le début, comme ça la sécurité ne nous prendra pas pour des revendeuses au noir. On se poste à une entrée, sans aucun succès, mais au moins, on décroche un sourire a tous ceux qui lisent notre pancarte « French girl gives a smile for a free ticket » (« fille française donne un sourire en échange d’un ticket gratuit ») et plusieurs personnes nous prennent en photo. Puis la sécurité nous dit d’aller plus loin, ils sont très sympas et nous souhaitent bonne chance, même s’ils ne pensent pas qu’on va y arriver. Mais comme c’est une zone uniquement pour les gens qui ont des tickets et qu’on montre publiquement qu’on n’en a pas, il faut bouger. On se poste plus loin, soutenues par les très sympathiques volontaires ; ici on se fait interviewer par des journaliste de pays différents, on nous prend encore en photo, on nous filme, mais toujours pas l’ombre d’un ticket. Puis on nous renvoie plus loin, alors la je dis à Sarah qu’il faut qu’on monte les escalators, et on va plus près du stade. La compétition est sérieuse car c’est la que certaines personnes cherchent à acheter des tickets, et sont près à payer eux. Comme d’hab., on montre bien notre pancarte à tout le monde en essayant d’accrocher un maximum de regards. Les flics nous regardent avec amusement. Les français nous disent bonjour…

Devant l’entrée du stade olympique avec nos tickets gratuits

Il est 19h20, et un français sympa me dit que son pote a des tickets en plus, que je devrais aller le voir. « Ah bon où ça ? qui ça ? » Là bas, et hop je me précipite le voir. « Coucou, vous avez des tickets en plus paraît-il ? Et il me répond « oui mais je ne peux pas les vendre. » « Ah ça tombe bien, je n’ai pas l’intention de les acheter, on voudrait des tickets gratuits » Sarah n’est pas loin derrière moi.  Il dit à ses collègues de l’attendre, me dit de ranger ça en parlant de la pancarte et me tend les deux précieux tickets dont un pour Sarah tout de suite. On lui emboîte le pas directement, pas de temps à perdre, la cérémonie va bientôt commencer et je ne veux pas en louper une miette.

Tout de même 2 minutes pour la photo avec la pancarte devant le stade, avec Sarah on n’y croit pas, c’est incroyable. Je saute de joie. On va s’installer, il y a tout de même une heure de chauffage de stade avant le début de la cérémonie, où des volontaires nous font des gestes auxquels on doit réagir, levez et agitez vos engins lumineux, mettez vos lunettes rouge et bleues, levez vous, etc., OK ! On a même le droit à quelques gouttes de pluie, comme dirait le commentateur « Londres sans pluie, ce n’est pas Londres. » A 21h, la cérémonie commence par des tableaux britanniques dans la verdure, cette cérémonie commence un peu mollement, pas de feu d’artifice. Différentes personnes font des choses diverses, c’est moins impressionnant que les Chinois avec des centaines voire des milliers de performeurs au milieu du stade qui bougent tous le petit doigt en même temps, on voit ici la différence de culture avec les derniers JO, la Chine étant une société beaucoup plus de communauté ou le groupe compte plus que la personne, ca se ressent tout a fait dans les spectacles des cérémonies.

Délégation française avec Laura Flessel en porte-drapeau

Arrivent les délégations d’athlètes, chouette, quelle ambiance, on découvre les couleurs et drapeaux de nos voisins. Super la France arrive enfin, on se lève avec Sarah pour leur faire hommage. Les athlètes font plus ou moins un tour du stade avant de se positionner au milieu pour former un magnifique tableau. C’est un peu long, mais avec Sarah, on fait un jeu : deviner le pays grâce au drapeau avant même qu’ils l’annoncent, pas toujours évident ! J’ai une pensée toute particulière pour plusieurs de mes amis lorsque je vois leur drapeau, ainsi que pour les pays que j’ai visités. Malheureusement Nadal n’est pas la avec les espagnols ; les Américains sont très nombreux et très applaudis. Nos chansons préférées de U2 dont « Beautiful Day » accompagnent la fin du défilé. Et bien sûr, un engouement énorme fait lever tout le stade pour la dernière délégation, la team GB, la délégation du pays hôte. Le plus beau tableau pour moi c’est lorsque les athlètes sont tous au milieu et tous les drapeaux au pied de l’arbre, et le feu d’artifice qui couronne le tout, magnifique !

Suivent les discours du Président du comité olympique des JO de Londres puis du Président du comité olympique international Jacques Rogue, qui donne la parole à sa Majesté la Reine d’Angleterre tout de rose vêtue pour déclarer les XXXème Olympiades ouvertes. Le drapeau olympique, l’hymne olympique, puis le suspense est toujours à son comble pour savoir qui allumera la flamme olympique. Mais chose originale, ce sont plusieurs athlètes  représentant l’équipe olympique britannique depuis les derniers JO ici en 1948.

allumage de la flamme olympique

Puis celui qu’on attendait tous, si bien qu’on se demandait depuis le début quand il allait venir, Sir Paul Mac Cartney, arrive sur scène pour clore ce magnifique spectacle avec « HeyJude » chanté en coeur par tout le stade puis encore en sortant et dans le métro plus tard. Encore quelques photos avec Sarah et la flamme avant de rentrer plein de souvenirs dans la tête pour le reste de notre vie. Les JO 2012 commencent bien !

Par Emilyz

 

Les projets d’avenir de "Paris U2 Moscou"
London 2012 Olympic Games - Day 1

9 Commentaires

  • ahlala!! quelle soirée! c’était vraiment incroyable! et quelle chance d’avoir trouvé deux billets à côté!! Un événement magique pour toute la vie! Très bien dit! 🙂


  • cyrille

    Répondre

    merci pour le reportage,génial comme idée et quelle culot!Un grand chapeau et une pointe d’envie (une petite quand même :)).Bon JO en espérant que tu puisses voir des épreuves et nous raconter tout ça!Encore merci et sympa les photos :))


  • Bravo les filles!!! Je vois que nos donateurs étaient dans le même esprit à ne pas vouloir montrer qu’ils donnent des billets…
    Bonne chance pour la suite de votre chasse aux billets!


    • Merci et bravo a toi aussi. En effet, c’est cool de tomber sur des gens honnêtes et sympathiques, ils ne veulent surtout pas avoir de problème. Toi aussi bonne chance pour la suite.


  • une cérémonie magnifique que j’ai suivi à la télévision pour ma part. j’en ai eu les larmes aux yeux plus d’une fois en particulier lors de l’arriver de Paul McCartney.


  • De la chance, de la confiance en soi, de la ténacité et mine de rien, de la stratégie. Changer de place, y croire jusqu’au bout… pour réussir !

    Bravo… encore une fois.
    Bon, j’ai 4 ans pour apprendre à sourire comme il faut pour Rio !


Trackbacks/Pingbacks

  1.  La cérémonie d'ouverture des JO: à la chasse au billet gratuit | Voyages et vagabondages
  2.  La Cérémonie d'Ouverture des JO avec un sourire pour un billet gratuit | Le blog de Sarah

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Comments links could be nofollow free.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.