Road trip dans les Rocheuses au Canada
Kon-Tiki : l'histoire incroyable d'une traversée du Pacifique...en radeau péruvien!





bob-marley-legendBob Marley représente presqu’à lui-seul, pour moi et pour beaucoup de gens, la Jamaïque. C’est lui qui a rendu le reggae populaire et connu dans le monde entier. Bob Marley représente le reggae mais aussi la culture rasta et la marijuana qu’il fumait beaucoup. Qui n’a jamais écouté et fredonné « no woman no cry » ou « one love » ? C’est le chanteur le plus connu dans le monde qui ne soit pas américain ou britannique. Bref, comme son dernier album « Legend » triple disque de platine, c’est une légende. En Jamaïque, je suis allée visiter tous les endroits où il a vécu et travaillé. Voici la visite guidée.

 

Nine Mile

bob-marley-nine-mile

Robert Nesta Marley est né le 6 février 1945 à Nine Mile, un petit village dans la paroisse de St Ann, dans les montagnes jamaïcaines. Cette année, la Jamaïque a célébré le 70ème anniversaire de sa naissance. Le 6 février est un jour férié en Jamaïque : c’est Bob Marley Day. C’est ici que Bob Marley a grandi jusqu’à 12 ans, élevé par sa mère. Son père est un Anglais Blanc qu’il n’a que très peu vu et qui est décédé quand le jeune Bob avait seulement 10 ans.

lit-de-bob-marley-enfant

Chambre et lit de Bob Marley enfant

Dans la maison de son enfance, on peut voir son lit d’enfant. À l’extérieur, le rocher où il aimait beaucoup poser sa tête pour composer ou méditer. Durant sa vie d’adulte, il aimait revenir à Nine Mile pour se ressourcer.

rocher-de-bob-marley-nine-mile

Puis on visite le Mausolée de sa mère Cedella Marley Booker qui est décédée il y a seulement sept ans le 10 avril 2008 à l’âge de 81 ans.

cedella-booker-mausoleum-mere-de-bob-marley

Mausolée de la mère de Bob Marley

Et enfin, on visite le Mausolée de Bob Marley, avec photos, bougies et une sacrée odeur de ganja. Et oui, c’est ce qu’adorent faire les touristes m’explique le guide en sortant son joint : tourner autour de la tombe en fumant un spliff. C’est comme un pèlerinage. D’ailleurs il me prête son joint pour que je fasse pareil. Fumer un joint avec Bob Marley, une expérience purement jamaïcaine. Interdit de prendre des photos à l’intérieur.

Bob-Marley-Mausoleum-nine-mile

Mausolée Bob Marley

Infos pratiques : le prix de l’entrée de 20 US$ est franchement très élevé pour la visite, mais quand on est vraiment fan, on ne compte pas. Aller à Nine Mile est assez long aussi. Il y a des tours organisés, notamment pour les bateaux de croisière depuis Ocho Rios. Pour y aller par ses propres moyens depuis Ocho Rios, la grande ville la plus proche, quand on n’a pas de voiture, il faut prendre un bus et deux taxis collectifs. En tout, il faut compter plus ou moins deux heures, les bus et taxis ne partent que quand ils sont pleins, et il faut compter 5 US$ en tout l’aller simple. La route à travers les montagnes est jolie mais donne un peu mal au cœur à ceux qui ont le mal des transports.

 

À Kingston

Bob Marley Museum

bob-marley-museum-kingston-jamaique

Si vous ne devez visiter qu’un seul endroit « Bob Marley » en Jamaïque, je conseillerai celui-ci. C’est à mon avis le plus intéressant et le plus complet. C’est aussi l’endroit des meilleures créations. Le Bob Marley Museum est la maison dans laquelle Bob a vécu avec sa femme Rita Marley de 1975 à sa mort en 1981. On y visite une salle avec tous ses prix et disques, sa chambre, sa cuisine. Une maison assez simple mais sympa avec plein de trucs à voir sur les murs : couvertures de ses disques, articles de journaux, etc. Comme on n’a pas le droit de prendre de photos à l’intérieur, voici une photo de Barack Obama qui visite le musée trois jours avant moi.

bob-marley-museum-obama

Image Pablo Martinez Monsivais / Associated Press

statue-de-bob-marley-au-museeOn visite aussi la salle où Bob a été victime d’une attaque : sa femme, son manager et lui-même ont été blessés par balle mais il n’y a pas eu de morts. Il a reçu une balle dans le coude qu’il a laissé là jusqu’ à sa mort suivant les conseils de son docteur. Dommage qu’il n’ait pas suivi aussi les conseils du docteur quand celui-ci lui a conseillé d’amputer son orteil en 1977. Il serait peut-être encore en vie ! Selon ses croyances rastafariennes, il ne faut amputer aucune partie du corps ; son cancer s’est généralisé et il est décédé le 11 mai 1981.

 

 

Le tour est intéressant, on apprend par exemple que Bob Marley a été classé le 2ème homme « black » le plus sexy de la planète par Time Magazine, juste derrière Denzel Washington. Bob Marley a reçu, par sa femme, son étoile sur le Walk of Fame à Hollywood en 2001, 30 ans après sa mort. Exodus est l’album le plus célèbre de sa carrière et a été classé album du XXe siècle par Time Magazine et « One Love » chanson du millénaire.

Infos pratiques :

Adresse : 60 Hope Road, Kingston. Prix de l’entrée : 20 US$. Comptez 2 heures de visite.

 

Tuff Gong Studios

tuff-gong-studios

Les studios de Tuff Gong International ont été fondés par Bob Marley en 1965. Situés d’abord sur Orange street puis au 56 Hope Road, la maison de Bob Marley qui est maintenant le musée, les studios ont donc bougé au 220 Marcus Garvey Drive car ils sont toujours en fonctionnement.

tuff-gong-studios-kingston

La visite est intéressante. On y voit une salle de répétition avec le piano que Bob Marley utilisait. La salle d’enregistrement est la plus grande des Caraïbes. La table de mixage est la même qu’utilisait Bob Marley pour tous ses disques. On peut aussi voir son casque qui fonctionne toujours aujourd’hui. Artistes, musiciens, producteurs et touristes viennent du monde entier pour les visiter ou les utiliser. On dit qu’il y a une vibe créative, qui vient sans doute du fait qu’on y utilise le même matériel utilisé par la légende Bob Marley.

table-de-mixage-de-bob-marley-kingston

Dans la cour, le camion que Bob Marley avait acheté pour ses tournées.

camion-de-tournee-bob-marley-kingston

On visite aussi les machines de création de disques vinyles que Bob Marley avait achetées. Elles fonctionnent toujours aujourd’hui aussi.

machine-a-vinyle-tuff-gong-studios

Machines à vinyles

Infos pratiques :

Adresse : 220 Marcus Garvey Road, Kingston. Prix de l’entrée : 20 US $ avec tour guidé et explications intéressantes.

 

Trench Town

trench-town-bob-marley

C’est à Trench Town que Bob Marley est venu vivre avec sa mère quand ils ont déménagé à Kingston. C’est l’endroit de ses débuts dans la musique. Maintenant, c’est le Trench Town Culture Yard. Les salles des petites maisons sont devenues des salles d’exposition du musée, on y voit des photos, la chambre qu’il occupait et le plus intéressant à mon avis, la première guitare de Bob Marley. Dans la cour, il y a une statue de Bob Marley et le van qu’il utilisait pour aller en tournée à ses débuts.

trench-town-culture-yard-kingston

trench-town-culture-yard-van

premiere-guitar-de-bob-marley-trench-town

Première guitare de Bob Marley

 

C’est là aussi qu’il a connu Vincent « tata » Ford avec qui il a appris à jouer de la guitare et avec qui il a coécrit le succès planétaire « No woman no cry » . D’ailleurs, pour info, cette chanson parle de la vie difficile d’une femme dans le ghetto de Trenchtown et veut dire pour la consoler « Non femme, ne pleure pas » et non pas « pas de femme, pas de larmes » comme beaucoup de gens notamment les hommes le pensent ! Car Bob Marley adorait les femmes, et s’il s’est marié avec Rita Marley très jeune et est resté avec elle toute sa vie, il a eu un nombre de femmes innombrable, et on ne sait pas bien combien d’enfants, officiellement 12 mais officieusement 19 et en vérité, on ne peut pas bien savoir.

Infos pratiques :

Adresse : Trench Town est considéré comme un ghetto. Il est fortement conseillé de s’y rendre en taxi et de ne pas s’y balader tout seul. Réel danger ou pas ? Je n’en sais rien, je n’ai pas pris le risque pour voir, comme on dit en anglais : « better safe than sorry ».

maison-de-bob-marley-trench-town

Maison de Bob Marley à Trench Town

Encore une fois, voilà une visite bien chère pour ce qu’elle est. Vous devez prendre un tour avec un guide. Il y a 3 choix de tours : le premier à 12 US$ comporte juste la visite des salles du musée. Le deuxième qui vaut 18 US$ comporte le premier tour puis un tour dans Trench Town derrière le musée pour voir la maison ou Bob Marley habitait. Maintenant, d’autres gens y habitent et quand je suis passée des jeunes filles parlant vulgairement étaient plantées là à demander des sous. Le troisième tour à 30 US$ comporte les deux tours précédents + un tour dans Trench Town avec explications. Franchement le prix est vraiment abusé. De plus les guides font un speech sur la spiritualité ou sur Jésus, dont je me serais bien passée. Le mieux serait d’aller faire un tour avec quelqu’un du coin qui serait sympa pour se balader avec vous et à qui vous pourriez donner un pourboire, ça couterait moins que le tour. Par exemple, allez aux Tuff Gong Studios d’abord, et peut-être que le guide pourra vous emmener faire un tour après son travail, moi il me l’avait proposé.

 

Où dormir en Jamaïque : au Reggae Hostel

reggae-hostel-bob-marley

Quoi de mieux pour rester dans l’ambiance des visites de Bob Marley que de dormir au Reggae Hostel. Jolies peintures reggae, musique de Bob Marley qui passe pendant qu’on prend le petit dej’, très bonne ambiance et l’endroit idéal pour rencontrer d’autres voyageurs. Il y a deux Reggae Hostels, un à Kingston et un à Ocho Rios, la ville la plus proche de Nine Mile, ville au bord de la mer avec aussi plein d’autres attractions. Dans les deux hostels,  le staff est très sympa et compétent, toujours prêt à vous donner les bons tuyaux de visite ou pour aller à tel ou tel endroit. Un lit en dortoir coûte 20 US$ et vous avez café et thé offert en libre service toute la journée.

Reggae Hostel – Kingston

reaggae-hostel-kingston

Le reggae Hostel de Kingston est idéalement situé à côté du Half Way Tree Transport center où on trouve plein de bus pour tous les coins de Kingston mais aussi des mini-bus pour d’autres villes de Jamaïque. Le Bob Marley Museum n’est pas très loin non plus : 45 minutes à pied environ, 10 minutes en bus. On y sert des petits déjeuners pour 3 US$, il y a une cuisine et un grand espace dehors avec bar. Adresse : 8 Burlington Avenue, Kingston. Bookez vos nuits au Reggae Hostel de Kingston.

Reggae Hostel – Ocho Rios

reggae-hostel-ocho-rios-jamaique

Le reggae hostel d’Ocho Rios qui a été voté le meilleur hostel en Jamaïque par hostelworld est parfaitement situé en centre-ville sur la rue principale et juste à côté de la plage Turtle Beach, et l’hostel vous donne un ticket d’entrée gratuite pour la plage qui coûte normalement 2 US$. Adresse : 19 main street, Ocho Rios. Bookez vos nuits au Reggae Hostel d’Ocho Rios.

Par Emilyz



Voyageuse cinéphile et réalisatrice, Emily parcourt le monde et partage ses voyages à travers des documentaires, des photos et des articles sur son blog.
Rejoignez-la sur son profil Google+
Road trip dans les Rocheuses au Canada
Kon-Tiki : l'histoire incroyable d'une traversée du Pacifique...en radeau péruvien!
Voyageuse cinéphile et réalisatrice, Emily parcourt le monde et partage ses voyages à travers des documentaires, des photos et des articles sur son blog. Rejoignez-la sur son profil Google+

13 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Comments links could be nofollow free.