Article Précédent

Visiter la Laponie suédoise en été : Luleå et son archipel

Article suivant

Les médailles d’or françaises aux Jeux Paralympiques de Rio

jo-rio-2016-copacabana-anneaux-olympiques

Les Jeux Olympiques me passionnent depuis que je suis toute petite. Depuis longtemps, été comme hiver, je les suis à la télé. Et donc, depuis que je suis en âge de voyager toute seule, j’y vais en été. Comme je n’aime pas le froid, je me contente de regarder les Jeux d’hiver à la télé, ça me va très bien ! J’ai donc assisté à quatre jeux olympiques : Athènes 2004 (mon premier voyage complètement à l’aventure toute seule avec rien de réservé), Pékin 2008 pendant mon tour du monde, Londres 2012 et donc Rio 2016.

Rio, j’y étais en 2009 pour le carnaval et ils faisaient de la pub pour soutenir la candidature de la ville aux JO. J’adore Rio, une de mes villes préférées au monde et j’adore les JO, donc c’est parfait. J’étais très contente que la ville merveilleuse obtienne les Jeux. Et donc, me voilà à Rio pour les Jeux Olympiques et les Jeux Paralympiques, car les deux événements sont formidables.

rio-2016-olympics

Les Jeux Olympiques est le seul événement qui rassemble des sportifs et des gens de tous les pays du monde entier. Pour moi, c’est le meilleur moyen de promouvoir la paix dans le monde. Voir tous mes articles sur Rio 2016.

 

Les sites olympiques

olympic-park-barra-rio-2016

Parc olympique de Barra da Tijuca

Le parc olympique est à Barra da Tijuca, dommage, c’est assez loin. Même s’il y a des transports spéciaux et assez rapides, je mets entre 1h30 et 2h à y aller depuis Copacabana où je loge, je n’y vais donc pas tous les jours. Le stade olympique ne se trouvait pas non plus près du parc olympique mais à Engenho.

rio-2016-stade-olympique

Stade olympique de Rio

Quant aux cérémonies d’ouverture et de clôture, elles avaient lieu au stade mythique le Maracanã. Comme à chaque JO, on peut aussi voir des épreuves gratuites en plein air comme le marathon où le triathlon. Ici le triathlon avait lieu dans les rues de Copacabana.

triathlon-rio-2016-olympics

Triathlon à Copacabana

 

Beach Volleyball à Copacabana

beach-volleyball-arena-copacabana-rio-2016

Beach Volleyball à Copacabana

Ah le Beach Volleyball à Copacabana, c’est juste génial ! Vous connaissez beaucoup de JO qui ont eu les épreuves de beach volley sur la plage ? Et bien à Rio, cela se passait sur une des plages les plus célèbres du monde : Copacabana ! Super ambiance au Beach volley, avec musique live et danseurs qui mettent l’ambiance.

orchestre-live-au-beach-volley-rio-2016-copacaban

Orchestre live à Copacabana

 

Boulevard Olympico – Porto Maravilha

olympic-flamme-boulevard-olympico

Flamme olympique au Boulevard olympique

Au centre-ville de Rio, il y a le Boulevard olympique, tout rénové le long de la mer, il y a un nouveau tramway et des événements avec concerts sont organisés tous les jours des Jeux Olympiques et Paralympiques. C’est aussi ici que brille la flamme des Jeux. De plus, l’accès est gratuit et il y a des Food trucks. À ne pas manquer pendant les Jeux.

 

Sécurité aux Jeux olympiques de Rio

rio-2016-security-armyJe me suis sentie parfaitement en sécurité pendant les Jeux Olympiques, bien sûr sur les sites olympiques mais aussi sur la plage et au centre-ville. En effet, Rio a déployé des moyens de sécurité considérables pour les Jeux avec des militaires partout notamment le long de la plage de Copacabana. De plus, les forces de sécurité étaient très cool, souriants, sympas, indiquant le chemin avec le sourire et n’emmerdant personne qui cherchait des tickets gratuits comme moi, ni même les gens qui revendaient leur tickets au marché noir ou essayaient de faire des échanges. Lire l’article pour savoir comment j’ai obtenu un ticket gratuit à la cérémonie d’ouverture des JO de Londres et partout aux JO. Bref, la sécurité était cool et elle faisait juste son boulot : c’est-à-dire assurer la sécurité des gens et non pas les ennuyer avec leurs tickets comme à Londres où j’avais vraiment galéré à cause des policiers plus que désagréables (Un dimanche de galère aux JO).

securite-jo-2016-forces-armees-copacabana

Les militaires sur Copacabana

 

La nourriture sur les sites olympiques

Gros point négatif : la nourriture. Je peux vous dire que j’ai eu faim pendant les JO. Au parc olympique, il y avait tellement la queue que je n’avais pas le temps d’aller chercher à manger. Et de toute façon, la bouffe est assez chère sur les sites olympiques et vraiment dégueulasse (y’a pas d’autre mot), double cheeseburger surgelé pour 6 euros. Donc il fallait mieux emmener son sandwich. Il y a un petit McDonalds, mais qui ne vend que des desserts, le comble quand même pour un des sponsors officiels !

 

Les volontaires des JO de Rio

Les volontaires à Rio étaient super sympas et cool, en mode Brésil quoi. Bref, c’est arrivé plusieurs fois que le ticket ne scannait pas très bien et les volontaires laissaient passer. Quand on allait voir un match, ils laissaient les gens changer de place pour aller avec les supporters de leur pays. Au tennis, épreuves qui durent longtemps, normalement toute sortie est définitive, mais bon si on sourit et qu’on négocie un peu, on vous laisse revenir (ou rentrer avec un ticket de quelqu’un d’autre déjà utilisé). En fait, j’adore les Brésiliens car ils écoutent leur bon sens et leur cœur. Donc si vous êtes sympas et qu’il y a plein de places de libre dans le stade, ils vous laissent rentrer ! Normal ! Complètement le contraire des Anglais qui faisaient un contrôle comme à l’armée, et regardaient les tickets et vous ordonnaient de retourner à votre place, oui oui des volontaires, qui ne sont donc pas payés. Je me rappelle encore d’un match avec des Argentins où les volontaires nous avaient bien emmerdé, voir l’article sur Michael Phelps aux JO de Londres. C’est incroyable comme la mentalité d’un pays peut changer l’ambiance des JO. Bref, les JO de Rio étaient fantastiques, bien mieux que ceux de Londres, et de loin, car je ne parle même pas du climat !

 

Les supporters

supporters-francais-jeux-olympiques-rio-2016

Les JO, c’est l’occasion de rencontrer des supporters du monde entier. C’est super sympa de trouver des Français pour chanter tous en cœur la Marseillaise pour fêter les médailles de la France comme pour Teddy Rinner par exemple, ou encourager tous ensemble les handballeurs. Et il y en a qui sont super bien déguisés, comme les poulets français ou les Américain en salopette pour soutenir Michael Phelps et Simone Biles. C’est pour cela aussi que j’adore les JO, car on y rencontre des Jamaïcains, des Indiens, bref, des gens du monde entier. Et c’est le seul événement au monde où c’est le cas.

rio-2016-american-supporters

Petit bémol tout de même aux supporters Brésiliens qui étaient très sympas pour la plupart, mais tout de même beaucoup d’entre eux sifflaient l’adversaire, ce qui n’est pas très cool, pas fair play et pas dans l’esprit olympique. Renaud Lavillenie, le champion du monde de saut à la perche s’en est plaint ! Ayant vu cette compétition à la télé, je n’avais pas vraiment entendu, mais lorsque je suis allée au Beach Volley, cela m’a frappé. Ils encouragent leurs athlètes Brésiliens et c’est tout à fait normal, mais siffler à chaque service de l’adversaire pour le déconcentrer, ce n’est pas cool du tout. Mis à part cela, ambiance vraiment géniale avec les Brésiliens dans les tribunes et partout !




Par Emilyz

Voyageuse cinéphile et réalisatrice, Emily parcourt le monde et partage ses voyages à travers des documentaires, des photos et des articles sur son blog.
Rejoignez-la sur son profil Google+

Article Précédent

Visiter la Laponie suédoise en été : Luleå et son archipel

Article suivant

Les médailles d’or françaises aux Jeux Paralympiques de Rio
Voyageuse cinéphile et réalisatrice, Emily parcourt le monde et partage ses voyages à travers des documentaires, des photos et des articles sur son blog. Rejoignez-la sur son profil Google+

3 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Comments links could be nofollow free.