Visiter Bocas del Toro au Panama: 6 activités à ne pas manquer !
Que faire à Tamarindo, le paradis touristique au Costa Rica ?

Cuba est le pays qui me faisait le plus rêver depuis de nombreuses années. Les belles américaines, la salsa, les mojitos, la Havane et son malecon, l’architecture coloniale, l’ambiance et la musique en général, je regardais tout cela avec envie dans les films. Sachez qu’un voyage à Cuba n’est pas un voyage comme les autres, c’est aussi un voyage dans le temps.

belle-americaine-la-havane-cuba

Tour de la Havane à bord d’une belle voiture américaine des années 50 avec mes parents

J’y suis enfin allée pour la première fois en mars 2015 pendant un mois en voyage solo en mode sac-à-dos et petit budget et pour la deuxième fois en novembre 2016 pendant un mois avec mes parents en more road trip avec voiture de location et budget intermédiaire beaucoup plus confortable. Bref, j’ai parcouru tout le pays dans tous les sens. Forte de mon expérience variée, je vous donne tous mes conseils pour réussir votre voyage à Cuba.

mapa-de-cuba-infotur

 

Préparer son voyage à Cuba

Sachez qu’il n’est pas très facile de voyager à Cuba, notamment par le manque de wifi et c’est plus compliqué si vous ne parlez pas espagnol. Si vous souhaitez partir en voyage organisé à Cuba, ce n’est pas pareil, mais c’est certainement une option qui vous facilitera la vie. Si cette option vous intéresse, je vous conseille Evaneos qui emploie des agences locales.

cuba-la-havane

La Havane

Si vous voulez partir par vous-même, je vous conseille de préparer un minimum le voyage avant de partir. Même si j’aime bien partir à l’improviste, c’est quand même mieux de préparer quelques trucs avant de partir à Cuba. Et voici donc mes conseils pour cette préparation.



 

Quand aller à Cuba ?

La meilleure saison pour aller à Cuba, c’est entre novembre et mai, car il fait bon sans faire trop chaud et sans trop pleuvoir normalement. On peut aller à Cuba toute l’année bien sûr, il fait beau toute l’année mais il est préférable d’éviter la période des Cyclones qui peut arriver entre mai et octobre.

cuba-cienfuegos

Cienfuegos

 

À faire avant de partir à Cuba : la carte touristique

Avant de partir à Cuba, il faut faire son visa ou plutôt carte touristique. Il faut la faire au ambassade de Cuba à Paris ou par courrier.

Je vous conseille aussi d’acheter le guide du routard de Cuba avant de partir, il est vraiment plein d’informations super utiles pour comprendre la culture et les Cubains, mais aussi pour visiter les différents centres d’intérêt à Cuba.

Pour plus d’infos et plus de détails pour préparer votre voyage à Cuba, je vous conseille le blog très complet Je pars à Cuba que j’ai moi-même beaucoup utilisé pour préparer mon propre voyage.

cuba-drapeau

 

Comment aller à Cuba ?

Les vols pour Cuba ne sont pas donnés depuis la France mais très bon marché depuis le Canada, vous pouvez comparez les prix sur des sites tels que skyscanner. Il y a parfois de très bons prix avec Condor, avec connexion en Allemagne. J’avais moi-même fait mon premier voyage en faisant Paris-(Frankfort)-Holguín aller simple avec Condor et Montego Bay (Jamaïque)-(Manchester)-Paris puis j’avais acheté un vol Santiago-Kingston pour la connexion entre les deux. Si vous avez le temos, vous pouvez facilement combiner un voyage Cuba et Jamaïque.


Je vous déconseille fortement la compagnie de Cuba : la cubana, pas chère mais vraiment pas bien. Lors de mon deuxième voyage, je l’ai prise pour faire Buenos Aires – La Havane, car je rejoignais mes parents depuis l’Argentine. Ça a été ma pire expérience aérienne. À l’aller, mes valises sont arrivées avec le vol suivant, soit une semaine plus tard, sans que personne ne puisse me dire où étaient mes valises si elles étaient perdues ou pas pendant toute la semaine, le stress ! Et au retour, le vol a eu plusieurs heures de retard et j’ai vomi à l’atterrissage tellement ça bougeait.

Sachez que peu importe la compagnie, si vous avez des problèmes avec votre vol tels que retard ou annulation, vous pouvez obtenir une compensation financière avec flightright.fr.

 

Préparer sa valise pour Cuba

Emmenez tout ce dont vous avez besoin. Oubliez la valise cabine en disant, j’achèterai sur place. Ça marche partout sauf à Cuba. Pensez bien à la crème solaire par exemple, difficile à trouver à Cuba, indispensable et hors de prix quand on en trouve. Prenez bien tous vos produits de toilette dont vous aurez besoin pour votre séjour, voire plus et vous pourrez laisser ce qu’il vous reste là-bas, les locaux seront contents. Pareil pour les fringues, n’hésitez pas à emmener des trucs dont vous ne voulez plus ou n’avez plus besoin, vous pourrez les laisser aux locaux ou les échanger. Exemple : une femme de la casa particular aimait bien mon pantalon. Faire une lessive coutait 5 euros, je lui ai dit, lessive gratos en échange du pantalon, c’est un bon deal gagnant-gagnant. Si vous avez des échantillons de savons, shampoings, parfums, etc., ou habits, vous pouvez les emmener aussi pour les laisser là-bas ou les échanger contre du chocolat à Baracoa par exemple. Bref, laissez vos vieux trucs et ce dont vous ne vous servez plus à Cuba et revenez avec du rhum à la place.

malecon-la-havane-cuba

Le malecon à la Havane

 

La sécurité à Cuba et voyager en tant que femme

Cuba est un pays très sur, il n’y a presqu’aucun problème d’insécurité. Je dis souvent que c’est le pays hispanophone le plus sûr du monde et je pense que c’est vrai. Toutefois, on m’a déjà signalé des vols à la tire à la Havane, assez rares. Si vous prenez des auto-stoppeurs, ne laissez rien traîner sur le siège arrière. Et faites attention aux jineteros et jineteras, des dragueurs très lourds ou très fins, mais qui en veulent à votre-portefeuille ou veulent que vous les rameniez dans votre pays. Combien de canadiennes ou européennes sont rentrées et se sont mariées avec des Cubains qui les ont laissé tomber une fois le passeport en poche. Sérieusement le grand amour n’arrive nulle part en 24 heures et à Cuba pas plus qu’ailleurs, même si on en a l’impression. Alors que cela ne vous empêche pas de profiter et de danser, voire plus avec les locaux, mais gardez la tête froide. Il y a souvent des mecs super relous aussi qui veulent vous accompagner, dites leur de vous laisser tranquille gentiment mais fermement et cela devrait suffir, rien de bien méchant. Et si vous avez besoin d’informations, profitez-en pour leur demander où il faut sortir ce soir, etc. Ils se feront un plaisir de vous faire danser. Attention, s’ils vont avec vous, il faudra souvent leur payer l’entrée et/ou à boire. Cela dit payer l’entrée et un mojito à un mec en boite vous coutera moins cher qu’un cours de salsa et ils dansent tous comme des dieux. À vous de voir !

cuba-trinidad

Trinidad

L’argent à Cuba

Il y a deux monnaies à Cuba : les CUC = peso convertible qui est la monnaie la plus utilisée par les touristes, vous paierez tout avec. En général 1 CUC = 1 Euro. Emmenez des Euros avant de partir, vous pourrez les changer facilement aux maisons de change. On peut aussi aller au distributeur mais ça ne marche pas toujours, il vaut mieux avoir du cash sur soi. Il y a aussi les CUC = peso cubain : 1 CUC= 25 CUP, que les Cubains utilisent, je vous conseille de changer une vingtaine de CUC en CUP, ça sert pour acheter des petits repas qui coutent trois fois rien dans tout le pays ou pour donner un pourboire de temps en temps ou pour payer les taxis collectifs à la Havane.

 

Les transports à Cuba et comment se déplacer

transports-a-cuba

Les transports à Cuba est sans doute le sujet le plus fascinant du voyage. Vous en verrez de toute sorte: vélos, chevaux, voitures américaines des années 50 à nos jours ou presque, coco taxis, bus, camions, etc. Bref, des opportunités de photos infinies. À la Havane, ne manquez pas de faire un tour dans une belle américaine des années 50. Mais ici parlons plutôt de comment se déplacer lors de votre voyage.

transports-la-vieille-havane-cuba

Transports locaux dans la vieille Havane

Si vous voyagez seul, le plus simple, c’est de prendre les bus Viazul qui relient les villes principales de Cuba. Ils ne sont pas trop chers, même si on conseille de réserver à l’avance, je ne l’ai jamais fait et j’ai toujours eu de la place dans le bus. Mais si vous êtes sûr de vos dates, vous pouvez tout réserver sur leur site internet Viazul.com ou pourquoi ne pas acheter son ticket de bus à l’arrivée dans une ville pour la prochaine destination. Quand les bus sont pleins, il y a aussi souvent des taxis qu’on partage avec les autres voyageurs, pour quasiment le même prix que le bus.

trinidad-belle-americaine-cuba

Beau taxi à Trinidad

À la Havane notamment, et dans les grandes villes comme Santiago, vous pouvez prendre le bus cubain qu’on appelle la guagua (prononcer wawa), ça coute 1 peso cubain (pour une personne ou pour deux), on est bien serrés mais c’est une super expérience pour rencontrer des cubains. Il y a aussi des taxis collectifs qui font toujours la même route et où on monte à plusieurs, entre 10 et 20 pesos cubains suivant la distance.

 

Louer une voiture à Cuba

voiture-de-location-cuba

Notre voiture de location sur la place de la Révolution à Santa Clara

Si vous êtes plusieurs, ça peut être une bonne option de louer une voiture, mais sachez quand même que les routes sont très mauvaises surtout dans le Sud et qu’il n’y a pas d’indications sur la route, il faut donc télécharger ses cartes avant de partir. Et il faut la réserver bien à l’avance car il y a beaucoup plus de touristes que de voitures de location à Cuba et que vous aurez du mal à en avoir une, donc même si vous choisissez cette option, préparez-vous à prendre le bus au cas où.  Pour plus d’info, lisez mon article détaillé louer une voiture à Cuba, retour d’expérience et conseils pratiques.

 

Les hébergements chez l’habitant à Cuba

L’hébergement idéal et que je vous conseille partout à Cuba, c’est la casa particular = maison particulière. L’hébergement chez l’habitant, c’est l’hébergement le moins cher et le plus authentique. Vous aurez toujours une chambre avec salle de bains, avec ou sans climatisation. Les prix, c’est entre 20 et 35 euros la nuit pour deux ou trois personnes. L’inconvénient de voyager seul, c’est que la chambre, c’est le même prix et qu’on ne trouve pas facilement de voyageur solo à Cuba avec qui partager la chambre, je n’ai partagé ma chambre avec une autre voyageuse solo que pour trois nuits lors de mon premier voyage. Pour les autres nuits, je négociais en disant que j’étais seule et que j’avais un petit budget et comme ce n’était pas la haute saison, j’arrivais facilement à obtenir la nuit à 15 euros au lieu de 20. Donc évitez la très haute saison de décembre à février si vous voulez négocier et payer moins cher. Le seul endroit où on trouve des dortoirs, c’est à la Havane dans le quartier Centro Habana avec des lits à 10 euros la nuit. Chaque casa propose des repas et le petit dej’. Si vous ne voulez pas sortir, ça peut dépanner, mais je vous conseille vraiment d’aller manger dehors pour tester autre chose. Pour le petit dej’, vous mangerez la même chose que dans votre casa ou presque pour moins d’un euro, alors qu’à la casa, c’est dans les 5 euros. Quant aux autres repas, ils coutent en général le même prix qu’au resto, alors autant aller au resto, il y a plus de choix et plus d’ambiance, voire même de la musique live. Et pas besoin de donner tout votre argent à la même personne, autant partager.

la-havane-cuba

La Havane

Je n’ai rien réservé à l’avance, j’ai toujours trouvé une casa particular sur place, parfois à la descente du bus. J’ai utilisé le guide du routard aussi, en me pointant à une de leur adresses, en général complète, mais ils avaient toujours un voisin ou un ami qui avait de la place. Ne vous inquiétez pas, les Cubains sont toujours prêts à vous aider et vous trouveront toujours une chambre. De plus, les proprios des casas connaissent toujours quelqu’un dans la ville suivante où vous avez choisi d’aller et pourront appeler pour vous et vous réserver votre prochaine chambre. Pas de souci à se faire de ce côté-là, vous trouverez toujours où dormir.

 

À boire et à manger à Cuba

mojito-bodeguita-del-medio-la-havane-cuba

Avec ma mère: nos mojitos à la bodeguita del medio, comme Ernest Hemingway

La spécialité locale à Cuba, c’est le mojito. Clairement, c’est à Cuba qu’on boit les meilleurs mojitos du monde, idéalement avec du Havana Club 3 anos, le meilleur rhum du monde à mon avis. (Si vous voulez me faire un cadeau, vous savez comment me faire plaisir 😉 !) En plus ils ne sont pas chers : entre 2 et 3 euros en général. Et si vous trouvez votre mojito trop léger, n’hésitez surtout pas à redemander une rasade de rhum qu’on vous donnera avec grand plaisir. Un jour, un barman cubain m’a dit : « on n’a pas grand-chose à Cuba, mais le rhum, ça oui, on en a. » en me rajoutant une grande rasade de rhum avec le sourire. Rien à voir avec Paris où on vous demandera de payer un shot supplémentaire.

langouste-cuba

La langouste de Cuba

Pour la nourriture, même si vous avez un budget serré, ne manquez surtout pas de manger une langouste, elles sont énormes et succulentes ! En général, ça coute dans les 10 euros accompagné de riz et de salade, vous pouvez négocier dans la rue avec les rabatteurs, négociez une langouste avec un mojito gratuit par exemple. Lors de mon voyage solo à petit budget, j’en mangeais une par semaine ; avec mes parents, c’était tous les jours, le pied ! En général, pour manger au resto, je vous conseille les paladares, les restos privés car ils sont meilleurs.

Sinon pour manger pas cher, il y a plein de petits restos sur le pouce ou vous pourrez vous asseoir ou manger un truc debout pour trois fois rien, à payer en pesos cubains. C’est idéal pour le petit dej’ avec un sandwich à l’omelette et un yaourt maison pour quelques centimes par exemple. J’aime bien les pizzas sur le pouce dans la rue à 50 centimes aussi pour le déjeuner, et idéal pour ne pas perdre de temps dans vos visites.

cuba-pizza-locale

Pizzas pas chères à Cuba

 

La musique et notamment la salsa à Cuba

salsa-bodeguita-del-medio-cuba

Musique salsa en live à la bodeguita del Medio, La Havane

Vous avez sûrement prévu d’aller à Cuba en partie pour la musique et la salsa comme moi. Et bien vous allez être servi, il y a de la musique partout, dans la rue, dans les restos, dans les bars. Bref, la musique fait partie intégrante de la vie des Cubains. Les meilleurs endroits pour danser la salsa, c’est partout bien sûr avec une préférence pour La Havane, Trinidad et Santiago de Cuba.

 

Internet et wifi à Cuba

cuba-connexion-wifi

Connexion wifi sur la place de Guantanamo à Cuba

Alors internet à Cuba, même si ça existe, ce n’est pas encore top. Je vous conseille donc de préparer votre voyage en amont, mettre un message d’absence automatique sur votre boite mail et déconnecter ! Mais le wifi existe depuis à peine trois ans, il faut acheter des cartes internet qui coûtent 2 CUC pour une heure de connexion ; puis il suffit de se connecter là où se trouve le wifi : en général sur les places principales des différentes villes. Vous trouverez facilement, tout le monde est connecté.



 

La politique à Cuba

cuba-revolution-fidel-castro

La politique à Cuba : voici un sujet épineux ! Si vous parlez bien espagnol et que vous établissez une confiance avec les Cubains, profitez-en pour leur demander ce qu’ils pensent. En tout cas, je peux vous dire que la publicité de la société de consommation n’existe pas dans le pays. A la place, vous verrez le Che, Fidel Castro et des hymnes à la Révolution partout. Lors de mon deuxième voyage à Cuba, Fidel Castro est décédé. Pour plus de détails sur ces sujets, lisez mon article : La mort de Fidel Castro: vivre le deuil national à Cuba.

 

Les plages à Cuba : Varadero et les cayos

cuba-cayo-coco-plage

Plage de Cayo Coco

Si vous aimez la plage et que vous avez plutôt un budget serré, je vous conseille Varadero, on peut y dormir dans une casa particular et manger pas cher. Pour visiter les cayos, il faut dormir dans des hôtels all inclusive plus chers, c’est bien pour se reposer et boire beaucoup de cocktails, mais ce n’est pas là qu’on visite vraiment Cuba. Pour moi les plages à Cuba ne sont pas des incontournables car on trouve les mêmes partout dans les Caraïbes alors que Cuba est un pays tellement à part avec tellement d’autres atouts, qu’on ne trouve nulle part ailleurs justement.

 

Les incontournables et coups de cœur à Cuba

La Havane, c’est la capitale, il faut absolument la visiter, ne manquez surtout pas la vieille Havane, le Malecon et la place de la Révolution.

trinidad-cuba-vue

Trinidad

Trinidad est la perle de Cuba, une ville enchanteresse. Même si elle est très touristique, il ne faut surtout pas la zapper. Dans les environs tout prêt, ne manquez pas non plus la vallée de los Ingenios, classée au Patrimoine mondial de l’Unesco.

Vinales est un lieu magique et nature avec ses champs de tabac et sa vallée qu’on peut explorer à cheval.

Cienfuegos est vraiment charmante aussi avec son centre-ville inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco et son quartier sympa de punta gorda.

cuba-paysage-sud-baracoa

Paysages du Sud de Cuba près de Baracoa, dans la province de Guantanamo

Et si vous avez plus de temps, allez jusqu’à Santiago de Cuba et Baracoa.

Enfin si vous voulez des belles plages paradisiaques, vous serez servis à Varadero et dans les Cayos.

 

Voyage et road trip à Cuba, conseils d’itinéraires

Cuba en une semaine : La Havane 3 ou 4 jours, puis 3 jours à Varadero si vous êtes plutôt plage ou 3 jours à Vinales si vous préférez la nature et faire du cheval à travers les champs de tabac. Bien sûr, on peut faire les trois en mode super speed, mais ce serait dommage et on est dans les Caraïbes, tout ne fonctionne pas toujours comme prévu et les transports peuvent prendre du temps.

Cuba en deux semaines : La Havane 3 jours, Vinales 2 ou 3 jours, Varadero 2 jours, Santa Clara 1 jour, Trinidad 3 jours, Cienfuegos 2 jours.

cuba-route-sud-pays

Cuba en 30 jours : clairement c’est la durée idéale pour bien connaître toute l’île de Cuba et la visiter plus tranquillement. La Havane 4 jours, Vinales 2 ou 3 jours, Varadero 2 jours, Santa Clara 1 jour, Trinidad 3 jours, Les cayos 2 ou 3 jours, Camaguey 1 ou 2 jours, Holguín et la plage de Guardalavaca 2 jours, Baracoa 4 jours, Santiago de Cuba 3 ou 4 jours, la péninsule de Zapata 2 jours, Cienfuegos 2 jours.

Si vous avez des questions ou des expériences à partager, n’hésitez pas à les poster en commentaire pour compléter cet article.

En vous souhaitant un très beau voyage à Cuba.

Par Emily – Z

Voyageuse cinéphile et réalisatrice, Emily parcourt le monde et partage ses voyages à travers des documentaires, des photos et des articles sur son blog.
Rejoignez-la sur son profil Google+

Visiter Bocas del Toro au Panama: 6 activités à ne pas manquer !
Que faire à Tamarindo, le paradis touristique au Costa Rica ?

Voyageuse cinéphile et réalisatrice, Emily parcourt le monde et partage ses voyages à travers des documentaires, des photos et des articles sur son blog.
Rejoignez-la sur son profil Google+

19 Commentaires


  • Nous ne connaissons pas encore Cuba. La lecture de cet article et ces magnifiques photos nous donnent envie d’y faire un petit séjour. Merci pour ce tour d’horizon très intéressant et tous les bons conseils.



  • Selene

    Répondre

    Este verano hemos estado en cuba y posamos por la bodeguita para tamarnos un mojito. La verdad es que me esperaba otra cosa, nos tomamos un mojito normal como en todos los bares de la habana, nada espectacular y pagamos 4 CUC por el mojito. Hemos ecnontrado otros bares con el mismo mojito a 1,95 CUC y con un ambiente fenomenal. Yo he salido decepcionado de la bodeguita, pera la habana este espectacular y loc cubanos gente fenomenal.


    • Pues la bodeguita del medio es un lugar iconico, por la fama de Ernest Hemingway, y con buena musica en vivo siempre. Es tan famoso que hay varias « bodeguita del medio en el mundo ». Por esto es mas caro y para mi, vale la pena por la experiencia. Pero claro en casi cualquier lugar de Cuba, el mojito es bueno e igual, porque esta hecho con la buena hierba buena de Cuba y el Havana Club. Pero en la bodeguita, pagas tambien el lugar especial y famoso.
      Me alegro que hayas disfrutado Cuba y su gente fenomenal.


  • Salut Emilyz,
    Merci pour un bel article y compris beaucoup des photos magnifiques! Cuba est une de mes destinations de rêve en 2018. Tes informations sont très détaillées et intéressantes.
    Bonne continuation !



  • Bonjour,
    Merci pour cet article, je cherchais des informations pour partir cet été à Cuba et votre site est une véritable bible. Je vais suivre vos conseils à la lettre, ça a commencé pour les billets d’avion que j’ai trouvé à des prix vraiment très attractifs grâce à vous, avec quelques heures d’attentes dans les aéroports tout de même ☺ mais ça va le faire.
    Morgan ELEGOET Articles récents…Voyage en avion appaisé avec une tablette tactile enfant.My Profile



  • Un des endroits dont je rêve. Ambiance surannée, musique, tropiques…Il y a quelques années, alors que je vivais en Guadeloupe et que Cuba n’était finalement plus très loin, j’avais envisagé d’y aller. Le problème était le prix du billet d’avion. Et en plus, pas de vol direct entre le Guadeloupe et Cuba. Il fallait repasser par Paris!
    Tahiti Le Blog Articles récents…Infirmière à Tahiti: les conseils d’Anaïs et les démarches pour être recrutéeMy Profile


  • Louis VARDON

    Répondre

    Bonjour Emily,
    Super vos infos sur Cuba, nous y allons en septembre (certes période des cyclones et des pluies… mais on prendra parapluie et impers) mais nous nous posons une question sur l’assurance demandée par les autorités cubaines.Avez-vous le nom des assurances françaises reconnues par les autorités cubaines Je n’ai pas trouvé l’info dans le routard. Merci de m’aider ! Vous pouvez m’envoyer un message privé sur mon mail . Merci encore et Bravo pour votre blog. Je suis aussi un voyageur au long cours (3 à 4 voyages par an).


    • Bonjour Louis,
      merci pour votre message. Pour ma part, j’avais utilisé l’assurance de la carte bleue visa, mais les autres assurances voyage sont à mon avis valables, je n’ai pas de liste particulière. Bon voyage à Cuba


  • Très bel article, très complet ! Pour les cyclones, il me semble que la période s’étend de juin à novembre, avec un gros pic en octobre. Je suis parti en juillet et je n’ai eu ni pluie diluvienne, ni cyclone (mais il faisait très chaud 😀 )


  • Bonjour, merci pour le partage.
    Quel bel article, c’est fascinant, vos photos sont hallucinantes, elles me donnent une envie de découvrir le monde et partir dans des endroits merveilleux.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Comments links could be nofollow free.