Manger, boire et faire la fête à Montréal
Le Sel de la Terre, un voyage avec le photographe Sebastião Salgado par le cinéaste Wim Wenders

toronto-skyline

Toronto est la troisième ville au monde des lieux de tournage, après Los Angeles et New York. Sa diversité architecturale et ethnique font de la capitale de l’Ontario une ville qui peut changer d’identité et beaucoup ressembler à une autre ville américaine notamment. Les productions américaines aiment beaucoup tourner au Canada, car cela coûte moins cher qu’aux Etats-Unis. Ainsi Toronto peut facilement devenir New-York ou Chicago le temps d’un tournage. D’ailleurs, la comédie musicale oscarisée Chicago a été tournée à Toronto ainsi que des scènes de My Big Fat Greek Wedding et ce ne sont que des exemples. On dit de Toronto que c’est la ville la plus cosmopolite du monde, elle a maintenant dépassé New York et plus de la moitié de sa population est issue de l’immigration.

toronto-street-lights

 

Le TIFF (Toronto International Film Festival)

tiff-photo-vip

Le tiff, le festival international du film de Toronto, c’est le plus gros festival de films au Canada avec environ 250 films présentés. On dit que c’est là qu’arrivent les films qui seront présents aux Oscars. Les stars de Hollywood y viennent et en profitent pour tester l’accueil du film, mais aussi des films indépendants et du monde entier. Un gros festival presqu’à la hauteur de Cannes, Berlin et Venise, avec du glamour et du business comme d’habitude. Mais il y a une différence, ce festival se veut le festival du public. Et en effet, il n’y a pas de jury pour décerner palmes et autres prix, juste le vote du public ! Et le festival est important aussi bien pour les professionnels qui se retrouvent ici mais aussi pour monsieur tout le monde qui veut aller voir un film. Enfin en quelque sorte… car les prix des billets ne rendent pas vraiment le festival accessible à tout le monde malheureusement, surtout qu’il reste pas mal de places vides parfois. Et oui mettre 45 dollars canadiens pour voir une avant-première en présence de l’équipe du film, ou bien 20 dollars minimum en dernière minute pour une séance normale, ce n’est pas donné juste pour aller voir un film. Mais bien sûr, il y a moyen de s’arranger avec les gens qui ont des tickets en trop, ce que j’ai l’habitude de faire.

toronto-film-festival-king-street

Ce qui est très sympa durant ce festival et ça c’est vraiment pour tout le monde, c’est que pendant les quatre premiers jours, une partie de la rue King’s street est piétonne avec plein d’activités gratuites comme des concerts, etc. Tout le monde se balade dans une bonne ambiance. En plus, il faisait beau donc c’était vraiment sympa et on peut se prendre en photo avec le fameux symbole « tiff » du festival.

tiff-sign-toronto

Lors de notre voyage de traversée du Canada en train avec Sarah il se trouve que nous sommes arrivées à Toronto le 4 septembre, heureuse coïncidence pour la passionnée de cinéma que je suis. Et hop dès le premier jour, nous allons faire un tour avec notre hôte couchsurfing sur les lieux du festival et regardons ce qui se passe, le va et vient des chercheurs d’autographes, etc.

al-pacino-greta-gerwig-toronto

Barry Levinson, Greta Gerwig et Al Pacino

Je me dis « allons donc devant l’entrée » et voilà que quelqu’un me tend un ticket, c’est parfait, je vais donc aller voir le film d’ouverture ce soir-là, il s’agit de The Humbling en présence de son réalisateur Barry Levinson et de ses acteurs principaux Al Pacino et l’actrice Greta Gerwig que j’avais découverte dans le superbe film Frances Ha. C’est aussi l’occasion de découvrir des salles de spectacle et de projections absolument magnifiques qui sont aussi des théâtres parfois.

visa-screening-room-tiff-toronto

Puis de cette façon, je réussis à voir deux autres films durant le festival : le très bon film The Judge avec Robert Downey Junior et le nouveau film français Une nouvelle amie de François Ozon en présence de Romain Duris et Anais Desmoutiers.

 

Rencontre incroyable en haut de la CN Tower

tour-cn-tower-toronto

Lors d’un séjour à Toronto, que vous soyez là pour les vacances ou pour le business, que séjourniez une journée, une semaine ou une année, il y a une visite touristique à ne pas manquer, c’est monter en haut de la Tour CN Tower ! Alors c’est un sacré budget : 32 dollars, mais s’il n’y a qu’un seul truc à faire, c’est celui-là, de là on voit Toronto vu du ciel ou presque, à 346 mètres de hauteur. Il y a aussi un plancher de verre, très impressionnant, attention à ceux qui ont le vertige, moi ça ne me fait aucun effet mais j’en ai vus des gens perturbés !

toronto-island-vue

Vue dur l’île de Toronto depuis la tour CN

buildings-vue-de-tour-cn

view-from-glass-floor-cn-tower

Vue à travers le plancher de verre de la tour CN tower

Alors que je me baladais en regardant la vue, quelqu’un m’attrape par l’épaule, c’est mon grand ami Juan, un Colombien dont j’ai parlé dans mon article sur je groupe de musique latino-américaine Madera Suena. Incroyable, rencontrer un très bon ami en haut d’un des plus hauts buildings au monde, c’est magique !

juan-tour-CN-tower

Avec Juan et Sarah en haut de la tour CN

Après quelques photos pour immortaliser ça, on prévoit de se voir le soir même car c’est notre dernier jour à Toronto. Bien sûr Juan que je connais depuis de nombreux festivals de Cannes est là pour le festival du film, il a donc un super plan soirée. Pour nous deux, c’est notre premier voyage au Canada, nous n’avions donc pas idée de nous croiser là. Mais comme le hasard fait bien les choses, nous voilà donc à faire la fête tous ensemble ce soir-là à Toronto.

soiree-tiff-toronto

En tout cas, j’ai bien l’intention de retourner à Toronto pour profiter plus du festival du film mais aussi pour visiter les autres attractions de la ville.



Par Emilyz

Voyageuse cinéphile et réalisatrice, Emily parcourt le monde et partage ses voyages à travers des documentaires, des photos et des articles sur son blog.
Rejoignez-la sur son profil Google+
Manger, boire et faire la fête à Montréal
Le Sel de la Terre, un voyage avec le photographe Sebastião Salgado par le cinéaste Wim Wenders
Voyageuse cinéphile et réalisatrice, Emily parcourt le monde et partage ses voyages à travers des documentaires, des photos et des articles sur son blog. Rejoignez-la sur son profil Google+

4 Commentaires

  • C’est vrai que les prix des séances pour le TIFF sont un peu chers (comme beaucoup de choses au canada d’ailleurs…), mais j’aime bien que ce soit un festival où le grand public peut accéder, à la différence de Cannes. Et avec les animations sur la rue du festival, sur King’s street, ça en fait un événement vraiment sympa à découvrir en tant que simple touriste. C’est un bon moment pour découvrir Toronto, d’autant plus qu’à cette période de l’année, début/mi septembre, c’est encore l’été et on peut profiter un maximum de la visite de la ville!
    sarah Articles récents…A voir ou à faire à Vancouver, de Stanley Park à Granville IslandMy Profile


  • Toronto, une ville que j’avais beaucoup aimée. J’ai eu l’impression d’être dans un petit New-York ! Tu as raison, s’il n’y a qu’une seule chose à faire, c’est de monter à la tour CN. Pour moi qui pourtant n’ai jamais le vertige, être sur le pavé de verre et voir la ville au-dessous fait une impression très bizarre limite supportable !


  • Sympa cet article et thème du blog en général !

    Toronto est une ville que j’aurai bien visité mais je n’ai eu le temps de faire le tour que de Montreal..

    La vue de la CN Tower est Wow et c’est vrai que The Judge à l’air pas mal :).



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Comments links could be nofollow free.