Article Précédent

Que faire à Londres cet été ?

Article suivant

Les films découverts en avant-premières au Festival Paris Cinéma 2013

Nus et culottés 1

Le mois dernier, j’ai eu la chance de rencontrer Nans Thomassey et Guillaume Mouton alias Nans et Mouts, les héros de Nus et Culottés. Ils reviennent cet été sur France 5 (chaque jeudi à 20h35 à partir du 25 juillet) pour notre plus grand plaisir, pour une deuxième saison de six épisodes d’aventures avec comme objectifs des rêves de gosses un peu fous ! Pour ceux qui ne connaissent pas, voici leur concept : partir tout nu sans argent, bref sans rien, avec uniquement un couteau et 3 caméras pour partager leurs aventures avec nous. Ils partent d’un endroit en France et veulent se rendre quelque part en France ou en Europe pour réaliser un rêve.

Autant vous dire que j’étais très contente de les rencontrer et de partager histoires et aventures avec ces deux voyageurs incroyables avec qui j’ai quelques points en commun : en effet, ils « travel and film » au sens le plus « nu » du terme, et oui ils partent avec un rêve et rien d’autre que des caméras, ils voyagent et filment leurs aventures ! Donc forcément comme moi, ils adorent faire de l’auto-stop et tester plein de techniques de voyages alternatives tout en partageant avec les gens rencontrés en chemin un maximum de choses. Leurs six objectifs pour cette saison 2 sont encore plus fous que pour la saison 1, ils sont allés encore plus loin dans leurs rêves ; voyez plutôt : manger un chocolat avec le roi de Belgique, rencontrer un druide en Bretagne, voir une aurore boréale en Islande, voir un ours dans les Pyrénées, peindre une fresque en Sardaigne et enfin accéder à une terrasse sur les toits de Paris.

Nans, Mouts et moi

Nans, Mouts et moi

 

Comment est née l’idée de Nus et Culottés

Nans et Mouts se sont rencontrés en école d’ingénieur où ils étudiaient le génie civil, ils étaient tous les deux intéressés par le voyage mais aussi par l’écologie. Ils sont partis voyager chacun de leur côté en Amérique, pour des voyages au long cours et ont testé différentes techniques de voyage, notamment sans argent : auto-stop, couchsurfing, etc. D’ailleurs Nans a coécrit la « Bible du Grand Voyageur » avec Guillaume Charroin et mon amie Québécoise Anick-Marie la GlobeStoppeuse (maintenant en vélo solaire vers le Kazakhstan.) En 2010, les deux amis se sont retrouvés avec cette idée de vouloir partager ça entre eux, mettre en commun ce qu’ils avaient appris chacun de leur côté et ont eu cette idée folle de se dire : « tiens et si on partait avec notre bite et notre couteau ? » comme me l’explique Mouts : « Quand on se décharge de toutes nos affaires, on s’aperçoit qu’on est plus libre, on est plus léger, plus adaptable, plus disponible. » Alors c’est ce qu’ils ont fait en 2010 en partant de la Drôme ; un pote les a déposés au bord de la route à côté de la rivière. Et de fil en aiguille, leur objectif était d’aller à Paris, sortir en discothèque en costard et conduire une décapotable rouge. Et voilà le tout premier épisode des Nus et Culottés qui a donné naissance à la série documentaire. Le DVD de la saison 1 est en vente pour voir ou revoir les premiers épisodes.

Nus et culottés 2

 

Confidences sur la saison 2

Nus et culottés oui mais pas truqué. Même si Nans et Mouts nous montrent que la plupart des humains sont de bonne nature, prête à partager et à aider son prochain, ils se voient refuser l’hébergement de nombreuses fois en Allemagne et m’ont dit avoir du dormir dans une poubelle en Ecosse, la culture de l’hospitalité n’étant pas la même partout. Dans le premier épisode de jeudi 25 juillet, ils veulent manger un chocolat avec le roi de Belgique, avouez que c’est tout de même plutôt gonflé ! Ils partent d’Alsace et les gens y sont tellement accueillants que ça donnera à tout le monde envie de rencontrer ce peuple si chaleureux.

Nus & Culottés – Péniche Stop (Objectif… par BonnePioche

Nus et culottés 4Ce que je trouve hallucinant, c’est qu’ils partent quand il fait froid, parfois en hiver tout nu avec des températures presque négatives. D’ailleurs dans cet épisode, ils vont tenter la péniche-stop sur le Rhin et sous la neige, ils sont dingues ! Car moi aussi je fais du stop mais ni à poil ni en hiver ! Alors je leur demande s’ils n’ont pas peur de mourir parfois. Mouts me répond : « Peur de mourir, pas à ce point là, mais on sent qu’on se met en danger, on ne recherche pas le danger pour le danger mais ça peut arriver forcément ; on est dans la rencontre avec l’autre donc on ne sait pas où ça nous mène. » Nans développe : « on ne cherche pas à se mettre en danger, on cherche à sortir de notre zone de confort. On va chercher l’inconnu, on met les deux pieds dans l’inconnu dès le début, mais ce n’est pas la recherche de danger, c’est cette sensation de se dire : plus rien à partir de maintenant n’est prévisible, tout est possible ! C’est une sensation délicieuse. Ca s’appelle nus et culottés, mais je l’aurais bien appelé inconnus et culottés, c’est une blague mais l’inconnu, ça prend vraiment une grande place dans cette aventure. C’est vraiment ce qu’on vient titiller. »

Nus et culottés 3

Ils n’ont pas d’épisode préféré pour cette saison 2, chaque voyage offre son lot de surprises et surtout de rencontres. Ils repoussent leurs limites, Nans commente : « Dans l’épisode de l’ours, j’avais jamais voyagé avec autant de tranquillité, c’était vraiment un voyage tranquille et en même temps, les rencontres étaient profondes. Dans le voyage de l’Islande, j’avais jamais été aussi loin dans l’aventure comme dans la géographie : dans l’aventure parce qu’on a fait du jet privé –stop… Dans le voyage de la Belgique, c’était dans la rencontre humaine, c’était super fort. On est restés 15 jours chez une personne, la moitié du temps on n’a pas filmé, on a lâché les caméras. Mais on s’est dit faut qu’on reste parce que c’est trop fort. » Nans et Mouts n’ont pas de timing pour filmer un épisode, ils ont donc totalement le temps de laisser place à la rencontre humaine et c’est ça le plus important. Partir sans argent et à poil, c’est extrême mais cela montre que la rencontre avec les autres est plus importante que l’argent et rend plus heureux. Le message est clair « se mettre à nu » est la meilleure façon de partager avec les autres. Et comme ils disent si bien : « Rien ne sert de courir, il faut partir à poil ! »

Nus et culottés 6

Par Emilyz

PS : le DVD de la saison 2 de Nus et culottés est sorti mercredi 18 septembre 2013.

Vous pouvez l’acheter ici:

Voyageuse cinéphile et réalisatrice, Emily parcourt le monde et partage ses voyages à travers des documentaires, des photos et des articles sur son blog.
Rejoignez-la sur son profil Google+

Article Précédent

Que faire à Londres cet été ?

Article suivant

Les films découverts en avant-premières au Festival Paris Cinéma 2013
Voyageuse cinéphile et réalisatrice, Emily parcourt le monde et partage ses voyages à travers des documentaires, des photos et des articles sur son blog. Rejoignez-la sur son profil Google+

16 Commentaires

  • Silecee

    Répondre

    J’adore ce genre d’aventures ! Je vais les suivre dans leur périple 🙂
    Quelle chance tu as eu de les rencontrer !



  • Cette émission fait du bien et sort des sentiers battus.
    A l’heure d’aujourd’hui ou l’on peut se faire tuer pour ne pas avoir laisser une priorité à droite …
    Ou tout est devenu impersonnel et froid.
    Les aventures de Nans et Mouts montrent qu’il est encore possible de rencontrer des gens sympas ! en toute simplicité ! sans chichi et tralala …
    Rien a voir avec les gens que je rencontre quotidiennement et qui le plus souvent tirent la gueule dans le métro parisien.



  • Oui, c’est une émission fraîche, joviale et profonde. Les rencontres sont originales; les débuts un peu durs car pas évident de se présenter dans une tenue presque nue. Mais tout s’arrange et leur bonne humeur fait plaisir à voir. Moi, j’aimerais bien leur écrire; si tu sais comment s’y prendre! Bon été !


  • ça fait plair de les retrouver tous les jeudis ! ils sont vraiment « gonflés » (dans le bon sens du terme) et leurs aventures et leurs défis sont tout à fait originaux – En regardant leurs documentaires, on n’ a pas du tout l’impression de déjà vu


  • Boulanger Mehdy

    Répondre

    Mon rêve a moi cela serais de vous rencontre. À chaque épisode j’ai les œils qui brilles. Mes portes sont ouvertes si vous passez sur le Creusot ( Bourgogne). Que cette émission dure longtemps.


  • Math et Nina et Sparrow

    Répondre

    Ma femme et moi même passont à chaque épisode un bon moment. Nous nous disons que cela existe les moments de générosités, simple pour respirer, vivre la vie avec des personnes qui ne cherchent pas un intérêt .


  • Matuš Valer

    Répondre

    A chaque fois la banane! Habitant Lille et bientot la braderie , je me souviens de la course éperdue en quête du tandem… Épisode favori avec la Bretagne! Clochards célestes du petit écran, merci!!!


  • L’épisode de jeudi dernier était vraiment savoureux ! le défi de partir de la Creuse pour rejoindre la Bretagne (afin de rencontrer un druide) en mobylette était un vrai challenge et malgré toutes les petites galères en chemin, ils ont réussi comme d’habitude – mon épisode préféré !


  • Sébastien.R

    Répondre

    C’est que du bonheur de suivre les aventures de Nans et Mouts bravo à eux et merci!!!!


  • J’ai l’habitude d’être souvent en retard sur les « news » en général et du coup, c’est seulement maintenant que je dévore les épisodes de Nans et Mouts!!!
    Tu as bien de la chance de les avoir rencontrés! J’adorerais! 🙂
    Bref, ils représentent exactement ce que j’aime en voyage: les rencontres tout en prenant son temps et le plus simplement possible!
    Cyn Articles récents…Dans une famille indienne, à JaisalmerMy Profile



Trackbacks/Pingbacks

  1.  Voyage au Brésil: 6 coups de coeur de l’Amazonie au Nordeste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Comments links could be nofollow free.