Article Précédent

Toronto, le cinéma et son festival du film

Article suivant

Des favelas à Escobar : 2 films pour mieux comprendre l’Amérique du Sud

sel-de-la-terre-affiche-salgado-wenders

LE SEL DE LA TERRE, le film

Quand le célèbre cinéaste allemand Wim Wenders rencontre le photographe Sebastião Salgado dont il admire déjà depuis longtemps les photographies, c’est la naissance d’un projet de faire un documentaire ensemble : LE SEL DE LA TERRE. Le film est réalisé par Wim Wenders et Juliano Salgado, le fils du photographe. Sorti en France le 15 octobre 2014, il est toujours dans de nombreux cinémas. Le film a reçu le prix spécial « Un certain Regard » au festival de Cannes 2014.

salgado-wenders (© Donata Wenders - NFP)

Sebastião Salgado et Wim Wenders (photo © Donata Wenders – NFP)

Lors du festival international du film de Rome auquel j’ai assisté intensément la semaine dernière, j’ai eu la chance de découvrir ce film. De plus, une rencontre avec Wim Wenders était organisée : pendant une heure et demi, il parlé du film, expliqué comment le tournage s’est passé et répondu aux questions des festivaliers. Je vous transmet donc mon impression du film, ce que j’en ai retenu et les belles paroles de Wim Wenders.

rencontre-avec-wim-wenders

Rencontre avec Wim Wenders lors du festival de Rome

 

Les photographies de Sebastião Salgado

sebastiao-salgado-parmi-ses-photographies

Sebastião Salgado (photo © Donata Wenders – NFP)

 

Les photographies de Sebastião Salgado documentent le monde. C’est un grand humaniste et il a parcouru la planète à la rencontre des gens, en les photographiant au plus près de leur vie quotidienne, et pour cela, il a pris son temps, a parcouru plusieurs pays d’Amérique latine, est resté longtemps dans des communautés pour être accepté parmi l’un des leurs, et prendre les photos qu’ils voulait dans le plus grand respect de ses sujets. Sa spécialité, ce sont les photographies noir et blanc, et il a commencé par des portraits.

 

 

 

photo-de-sebastiao-salgado

© Sebastião SALGADO – Amazonas images

 

 

Avec l’aide de sa femme, il a fait plusieurs grands projets comme « Workers », où il s’est intéressé aux hommes qui travaillent de leurs mains, ou « Exodus », où il a suivi les peuples en exode aux quatre coins de la planète. Ce projet l’a mené en Afrique notamment, dans la région du Sahel où il est retourné souvent, mais aussi en Europe de l’Est. Il a aussi été témoin du génocide au Rwanda et croyez-moi, certaines de ses photos sont difficiles à regarder sans en avoir les larmes aux yeux. Il a documente le monde, il nous informe et il pense que tout le monde doit voir cela. Après, ça a été dur pour lui de continuer. Que faire après avoir vu les horreurs du Rwanda, comment croire encore en l’humanité ?

 

Avec sa femme, ils sont retournés sur leurs terres au Brésil, terres desséchées et sans vie et se sont mis à planter des arbres, c’est maintenant une forêt, ils ont réussi à recréer la « mata atlantica » écosystème typique de cette région du Brésil. Puis est né un nouveau projet : « Genesis », ou l’origine de la terre en quelque sorte. Et pour changer, Sebastião n’a plus photographié des êtres humains mais la nature, l’origine de notre planète. Ses photos de la faune et la flore particulière et endémique des Galápagos sont particulièrement incroyables. J’ai vu cette superbe exposition à la MEP : Maison Européenne de la Photographie à Paris l’année dernière; l’expo a fait le tour du monde et se trouve depuis cet été au Palazzo della Ragione à Milan jusqu’au 2 novembre.

salgado-genesis

Photo de Salgado pour Genesis

Salgado immortalise le renouvellement de la vie : après avoir photographié les êtres humains et les pires horreurs dont les hommes sont capables, il est revenu aux sources de la Terre en photographiant les origines de la nature, comme un cycle.

 

Le documentaire par Wim Wenders

salgado-wemders (© Sebastião SALGADO - Amazonas images)

Tournage du film (photo © Sebastião SALGADO – Amazonas images)

Avec le savoir-faire de Wim Wenders, grand cinéaste de Paris, Texas ou des Ailes du Désir, aidé de Juliano Salgado, le fils du photographe, à la caméra, ils ont suivi Sebastiao Salgado dans certaines de ses expéditions récentes. Ils ont récolté des images incroyables aussi bien sur la nature, comme les ours et les morses dans des régions polaires, que sur les expressions et émotions de Sebastião décrivant et parlant de ses photographies. Bien plus intéressant qu’une exposition de photos puisque c’est un film, qui nous raconte par l’auteur lui-même, comment les photos ont été prises et le contexte. Mais en vérité, à travers ces photos, c’est un film qui raconte l’histoire de l’humanité et rend hommage à la planète.

Voici la bande-annonce :

Et comme l’a dit Wim Wenders suite à une question dans le public : « à son avis, c’est difficile de définir la beauté, bien plus que la vérité, Sebastião Salgado est un photographe de la vérité, et bien que les photos soient fortes, elles sont prises avec dignité et vérité, et c’est en cela qu’est la beauté. » (traduction libre)

Film à voir absolument.

Par Emilyz

Voyageuse cinéphile et réalisatrice, Emily parcourt le monde et partage ses voyages à travers des documentaires, des photos et des articles sur son blog.
Rejoignez-la sur son profil Google+

Article Précédent

Toronto, le cinéma et son festival du film

Article suivant

Des favelas à Escobar : 2 films pour mieux comprendre l’Amérique du Sud
Voyageuse cinéphile et réalisatrice, Emily parcourt le monde et partage ses voyages à travers des documentaires, des photos et des articles sur son blog. Rejoignez-la sur son profil Google+

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Comments links could be nofollow free.