Le Sel de la Terre, un voyage avec le photographe Sebastião Salgado par le cinéaste Wim Wenders
Road trip en méhari sur la côte d’Azur

Lors du Festival du film de Rome en octobre, j’ai eu l’occasion de découvrir de nombreux films et l’Amérique du Sud était notamment mise à l’honneur avec beaucoup de films venant du Brésill et d’Argentine, notamment dans les sélections parallèles. Dans la sélection Gala, la principale, voici deux fims qui nous éclairent sur les favelas de Rio et le narcotrafiquant colombien Pablo Escobar. Car aller au cinéma, c’est voyager non seulement dans d’autres pays, mais aussi dans d’autres époques et dans des endroits où l’on n’irait certainement pas dans la vraie vie, comme ici dans ces films: Favelas et Paradise Lost ! De plus, les deux fillms sont très bons et ont tous deux reçu des prix au Festival de Rome. Alors bon cinéma.

 

  • FAVELAS / TRASH

Film de Stephen Daldry, avec Martin Sheen, Rooney Mara, Rickson Tevez, Luis Eduardo, Gabriel Weinstein, Wagner Moura. Royaume Uni. Sortie en France : 12 novembre 2014.

trash-affiche

Prix du public bien mérité au festival de Rome. Pour moi aussi, c’était mon film préféré. Un film sur Rio primé à Rome! Rio et Rome, mes deux villes préférées au Monde je pense…

Deux jeunes amis de 14 ans qui vivent dans une favela de Rio travaillent dans une décharge. Un jour, l’un d’entre eux, Rafael trouve un portefeuille très recherché par les autorités. Avec un troisième ami, les trois gosses vont chercher pourquoi, courir entre la vie et la mort, pour décrypter ce mystère et par la même occasion combattre la corruption et sauver leur pays de la misère, parce que c’est juste disent-ils! Le film est l’adaptation cinématographique du roman d’Andy Mulligan publié en 2010.

favelas-trash-stephen-daldry

Le réalisateur Stephen Daldry avec ses 3 jeunes protagonistes

Un film absolument incroyable, les trois jeunes sont hallucinants de vérité ! Ce sont des débutants recrutés sur place, l’un deux vient notamment de la plus grande favela de Rio Rocinha. Le film made in Brasil a été tourné à Rio sur une durée d’un an, la plupart de l’équipe étant brésilienne, ce qui donne ce caractère particulier et vrai au film. Magistralement mis en scène par le réalisateur de Billy Elliott, c’est un pur chef d’œuvre. Et en cette année 2014 où a eu lieu la Coupe du Monde au Brésil, c’est le film à voir, qui en apprend plus sur les conditions de vie dans les favelas, l’infime valeur de la vie face à l’argent et le pouvoir, et surtout la corruption où on entend le mot FIFA… La moralité du film : l’argent c’est de la merde ! D’ailleurs ce superbe plan, qui fait l’image de l’affiche, de ces trois gamins jetant l’argent partout au-dessus de la décharge est tellement chargé de sens, c’est bien pour cela que le film s’appelle Trash en version originale, titre bien plus évocateur que juste « Favelas ». Entre suspense, émotions et désir d’un monde meilleur, un film sublime à ne pas manquer.

Voici la bande-annonce:

 

  • ESCOBAR : PARADISE LOST

escobar-paradise-lostFilm d’Andrea di Stefano, avec Benicio del Toro, Josh Hutcherson, Claudia Traisac, Brady Corbet. France, Espagne, Belgique. Sortie en France : 5 novembre 2014. Le film a reçu une mention spéciale 2ème place à la caméra d’or du Festival de Rome, car c’est un premier film.

Nick, un jeune Canadien, s’installe en Colombie au bord de la plage avec son frère et donne des cours de surf, c’est pour lui le paradis ! Mais non loin de là, il rencontre la jeune Maria dont il tombe follement amoureux, celle-ci est la nièce de Pablo Escobar.

benicio-del-toro-pablo-escobar

Benicio del Toro, et au 1er plan, le regard de Josh Hutcherson

Dans ce film, l’histoire de Nick est fictive mais elle met en scène deux destins parallèles et montre la double personnalité et le pouvoir de Pablo Escobar, le grand narcotrafiquant de Colombie, à la fois adulé, craint et détesté. Le film permet d’en apprendre plus sur lui et donc l’histoire de la Colombie sans vraiment regarder un biopic. Très bien interprété; en effet, on ne voit pas qui aurait mieux pu incarner Pablo Escobar que Benicio del Toro. Film très intéressant, tout en étant plein de suspense, attention, certaines scènes sont très violentes ! Et chapeau à Andrea Di Stefano qui réalise ici son premier film dont il a aussi écrit le scénario, il a de l’avenir dans la profession.

Voici la bande-annonce:

Par Emilyz

 

Voyageuse cinéphile et réalisatrice, Emily parcourt le monde et partage ses voyages à travers des documentaires, des photos et des articles sur son blog.
Rejoignez-la sur son profil Google+
Le Sel de la Terre, un voyage avec le photographe Sebastião Salgado par le cinéaste Wim Wenders
Road trip en méhari sur la côte d’Azur
Voyageuse cinéphile et réalisatrice, Emily parcourt le monde et partage ses voyages à travers des documentaires, des photos et des articles sur son blog. Rejoignez-la sur son profil Google+

5 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Comments links could be nofollow free.