Où manger à Saint-Pétersbourg? Bon et pas cher! Les meilleurs restaurants
Visiter le métro de Moscou, les 10 plus belles stations

Cuba, la magnifique île des Caraïbes est devenue récemment une destination incontournable et très populaire. Cela veut dire que tout le monde veut aller à Cuba et qu’il y a beaucoup de touristes. Malheureusement le pays n’est pas toujours préparé à cet arrivage massif. Si trouver une chambre chez l’habitant pour se loger est toujours un problème facile à résoudre, même au dernier moment sur place ; louer une voiture est une autre histoire.

belle-americaine-la-havane-cuba

Et non, malheureusement les belles américaine ne sont pas à louer pour un road trip à Cuba

 

Road trip à Cuba : comment louer une voiture?

Voyager à l’arrache sans rien prévoir, c’est sympa dans certains pays, mais à Cuba, je ne vous le conseille pas. Je vous conseille même de bien préparer votre voyage à Cuba à l’avance, notamment parce que l’internet n’est toujours pas super accessible et ne fonctionne pas terrible sur place. Louer une voiture pour faire un road trip à Cuba, c’est l’idéal pour découvrir l’île. On est libre et on peut aller où on veut quand on veut. J’ai fait un road trip de trois semaines avec mes parents en novembre/décembre 2016. Et je vous raconte mon expérience et quelques conseils pour que votre séjour à Cuba se passe le mieux possible. Je vous donne les prix en CUC qui est à peu près égal à l’Euro.

 

Réserver sa location de voiture à Cuba à l’avance

Réserver sa location de voiture à Cuba plusieurs mois à l’avance, c’est mieux. À vrai dire, ce n’est pas ce que nous avons fait, nous n’avions pas réservé de voiture du tout. Arrivée à l’aéroport, j’ai demandé aux locations de voiture, c’était mi-novembre et on m’a répondu : « les voitures sont toutes réservées jusqu’au mois de janvier ». Bon OK, forcément, on ne va pas rester à Cuba trois mois. Donc l’idéal, c’est de réserver sa voiture à l’avance depuis votre pays, en plus c’est moins cher à ce qu’il parait. Sachez tout de même, que même si vous faites cela, il est possible que votre voiture ne soit pas disponible lorsque vous arrivez à Cuba, mais vous avez quand même beaucoup plus de chances. Comme vous diront les loueurs, il n’y a pas assez de voitures à Cuba, donc ils ne peuvent pas les pondre. Bien sûr l’embargo joue un grand rôle dans ce manque de voiture. Il y a trois loueurs de voiture officiels: Rex, Cubacar et Via Gaviota. J’ai trouvé des sites qui pourront vous aider à louer une voiture: Je pars à Cuba, un site plein d’informations intéressantes pour votre voyage et Cuba Travel Network. Pour info: j’ai trouvé tous ces sites sur internet, ne les ai jamais testés et ne fais aucun partenariat avec eux, je ne peux donc pas les recommander  particulièrement, si vous les avez testés n’hésitez pas à le mettre en commentaire. Je peux juste vous dire que tout s’est bien passé avec l’agence Via Gaviota (lire plus bas) mais je n’ai pas testé leur site internet.

voiture-de-location-cuba

Notre voiture de location sur la place de la Révolution à Santa Clara

Si toutefois, vous n’avez pas de voiture disponible, vous pouvez tout de même tenter votre chance. Pour cela, je vous conseille d’avoir un peu de temps, de s’armer de patience et de parler espagnol. Le mieux, c’est d’aller demander dans les grands hôtels. Et celui qui serait le meilleur pour en trouver une, c’est l’hôtel Habana Libre, dans le Vedado. C’est une amie cubaine qui me l’avait conseillé et c’est là que nous avons trouvé une voiture à l’agence nationale Via Gaviota. Il n’en restait qu’une et on l’a prise tout de suite.

Il y a une autre option, que je ne vous conseille pas, c’est de louer une voiture au noir. Via votre hébergement « casa particular » chez l’habitant, ils connaitront forcément quelqu’un qui a une voiture et vous pourra la louer, avec l’assurance soit-disant… difficile à savoir. Et ce qu’on nous a proposé était bien plus cher (environ 90 euros par jour) que la voiture que nous avons trouvé à l’hôtel Habana Libre (environ 60 euros par jour). Et quand vous lirez les problèmes qu’on a eus, cela devrait vous dissuader.

 

Louer une voiture à Cuba, combien ça coûte ?

Nous avons louer une voiture via l’agence de location Via Gaviota qui se trouve dans l’hôtel Habana Libre dans le Vedado à La Havane, cela nous a coûté 62 euros par jour. L’essence coûte environ comme en France.



Conseils de conduite à Cuba

Dans le Nord du pays, les routes sont plutôt bonnes donc il n’y a pas de problème, il y a même une autoroute. Dans le Sud du pays, en revanche, les routes sont vraiment pourries, avec beaucoup de trous, et parfois des gros trous qu’il faut à tout prix éviter, car sinon vous allez bousiller la roue ou la voiture aussitôt. Donc pour cela, je vous conseille d’être attentif et de bien regarder la route, mais aussi de ne pas conduire la nuit, car on voit beaucoup moins bien. D’ailleurs, saviez-vous que après de longues heures de route, les yeux se fatiguent, il est donc très important de se reposer pour le corps comme pour les yeux. Vous pouvez faire un test de votre vue au volant. De plus les routes ne sont pas éclairées. Autre raison pour laquelle il ne faut pas conduire la nuit : même s’il n’y a pas beaucoup de voitures sur la route, il y a tout plein d’autres trucs qui bougent : beaucoup de chiens qui se baladent au milieu de la route de jour comme de nuit, mais aussi plein d’autres moyens de transports, notamment des calèches et des vélos qui n’ont pas du tout de lumière. Bref, c’est très dangereux de conduire la nuit, à éviter absolument. Et à Cuba, il fait nuit entre 18h et 19h, donc assez tôt.

cuba-route-sud-pays

Sachez aussi qu’il n’y a quasiment pas d’indications sur la route à Cuba, il n’y a pas de panneaux aux intersections. Bref, il est très facile de se perdre et de se tromper de route. Ce que je vous conseille c’est de télécharger une application sur votre téléphone AVANT d’aller à Cuba. J’ai essayé une fois à Cuba et je n’ai jamais réussi. Je ne sais pas bien pourquoi mais parait-il c’est une histoire de satellite. Enfin bref, encore un truc à bien prévoir avant de partir. Alors si vous êtes comme nous, et que vous n’avez pas fait ça, la meilleure technique, c’est de demander votre chemin dès que vous quittez une ville et de ramasser les auto-stoppeurs, ils connaissent toujours le chemin.

 

Que faire en cas de panne ou d’accident de voiture à Cuba ?

Croyez-moi, la panne ou l’accident est bien plus vite arrivé à Cuba qu’ailleurs. Alors n’ayez pas peur, ce n’est pas vraiment la collision avec un autre véhicule qui est dangereuse, il n’y en a presque pas, mais entre les chevaux, les pierres sur la route et surtout les trous, vous aurez vite fait de mettre la roue dans le trou et de tomber en panne.

location-de-voiture-cubaL’accident avec la pierre, c’est ce qui nous est arrivé. Mon père conduisait et il y avait une pierre de taille moyenne (pas si grosse franchement) au milieu de la route, avec un autre véhicule qui arrivait en face donc impossible de complètement dévier. Il a donc choisi de passer au dessus en la positionnant bien sous la voiture. Et là gros bruit et boom, la voiture s’est arrêtée, on était en panne. On l’a donc poussée sur la bas côté. Nous avions une auto-stoppeuse avec nous qui nous a aidé à appeler l’agence, en plus il n’y avait pas de réseau. Finalement, elle est partie, on lui a donné 5 CUC pour la recharge de son portable. Ma mère et moi sommes allées en auto-stop à Holguin, à 20 kilomètre de là, dans une branche de l’agence de location de voiture pour qu’ils nous aident. Pendant ce temps-là, mon père est resté avec la voiture sur la bas côté de la route.louer-voiture-cuba-depanneuse

Après avoir attendu plus de deux heures que le mec arrive à joindre son chef, pour qu’il donne l’autorisation pour envoyer des mecs de l’assurance et des mécaniciens réparer la voiture, on est reparties avec la dépanneuse. Bref, à Cuba, il faut s’armer de patience, les gens font la queue pendant des heures et tout prend toujours beaucoup de temps, de paperasserie, la bureaucratie, etc !! Finalement, les mecs arrivent avec une belle voiture neuve rouge. Je me dis cool, on va nous changer la voiture ! Et bien non, ils ont enlevé la pièce qu’il fallait changer sur la belle voiture rouge neuve et l’ont mise sur notre voiture, et on a pu repartir. On a perdu une demi-journée en gros. A vrai dire, j’étais super inquiète à l’idée de finir notre voyage en bus, car au début on ne savait pas s’ils avaient une autre voiture vue la pénurie de voiture à Cuba, et s’ils ne pouvaient pas la réparer, ça aurait pu être le cas…

cuba-louer-voiture-accident

Si vous êtes loin d’une grande ville avec l’agence de location, vous pouvez aller jusqu’au village le plus proche pour passer un coup de fil et on viendra vous dépanner normalement. Comme nous, on était à côté d’Holguin, on a préféré aller directement dans l’agence. Vous voyez pourquoi je ne vous recommande pas du tout de louer une voiture au noir, car personne ne viendra vous dépanner ou bien ça vous coûtera sûrement très cher. Avec une agence au niveau national, c’est plus sûr. Et bien sûr, on n’a rien payé du tout.

 

Vérifiez les pneus de la voiture

louer-voiture-cuba-probleme-pneu

Changement du pneu de notre voiture

Voilà une chose que j’ai apprise à Cuba, vérifiez bien les pneus de la voiture ; et pas juste à la location mais très régulièrement. Car à Cuba, les routes sont pourries avec plein de trous et de bosses donc cela peut provoquer des problèmes sur les pneus. À Trinidad, c’est le mec qui surveillait notre voiture (il faut souvent payer un mec pour surveiller la voiture la nuit) qui nous a dit qu’il y avait une bosse sur le pneu et que c’était dangereux. On est donc allés consulter la branche de l’agence de location Via Gaviota à Trinidad et ils nous ont dit que oui, c’était très dangereux et que le pneu pouvait éclater sur l’autoroute. Et ils nous ont donc changé le pneu immédiatement (enfin dans l’heure sui suit) et gratuitement. D’ailleurs, pendant qu’on attendait, on a vu le mécano ramener une voiture qu’un cheval avait percutée. Voyez plutôt la photo, parait-il, personne dans la voiture n’est mort, mais le cheval lui n’a pas survécu.

cuba-voiture-accident



 

Faire surveiller la voiture à Cuba

voiture-de-location-cuba

Notre voiture sur un parking surveillé de Sancti Spiritus

Faire surveiller la voiture à Cuba est une pratique très courante. Quand vous vous garez sur un parking public, il y a en général un mec qui est là pour surveiller la voiture, il faut donc lui donner un CUC en général. Lorsque vous allez dans votre hébergement, essayez de demander à l’avance s’il y a un parking, et si c’est inclus ; si c’est le cas, c’est l’idéal. Parfois, il faut payer en plus pour le parking intérieur, ou parfois, il faut payer un mec qui surveille votre voiture. Dans les deux cas, en général, ça coûte 2 CUC pour la nuit (3 CUC à Trinidad). Oui, il y a des gens dont c’est le boulot de veiller toute la nuit au bord de leur fenêtre pour surveiller les voitures. De toute façon, il existe plein de boulots comme cela dont on n’a pas idée à Cuba !

 

Les auto-stoppeurs à Cuba

Les auto-stoppeurs à Cuba, vous en verrez partout. Les transports sont un vrai problème général dans tout le pays. Donc aidez les Cubains et ramassez plein d’auto-stoppeurs. En fait, à Cuba, vous faites partie des moyens de transports. Souvent quand on déposait un auto-stoppeur au bord de la route, un autre montait aussitôt.

Alors quelques précautions quand même. Ne laissez pas traîner vos sacs à l’arrière, laissez l’espace pour auto-stoppeurs avec rien qui ne traîne. Les problèmes arrivent plus souvent avec des hommes selon le guide du routard, donc ramassez plutôt les femmes avec les enfants, les étudiants, les personnes âgées, mais bon nous on a ramassé tout le monde sans problème. On a même prix un flic armé! Cela dit, pour discuter, c’est tout de même mieux, car les hommes seuls ne sont pas très causants, on arrivait à peine à leur tirer quelques mots ou impressions sur la mort de Fidel Castro par exemple, puisqu’on y était à ce moment-là. Alors que les femmes et les jeunes sont beaucoup plus ouverts à la discussion.

auto-stoppeur-cuba

Auto-stoppeur cubain militaire et armé

Prendre des auto-stoppeurs est le moyen idéal de ne pas se perdre, de trouver son chemin, mais aussi et surtout de discuter avec les gens et donc de pratiquer son espagnol et de savoir comment vivent vraiment les Cubains et ce qu’ils pensent. Bref, ramasser les auto-stoppeurs est une façon idéale pour parler avec les vrais locaux, pas ceux qui bossent dans le tourisme. C’est marrant, mais dans tous les pays du monde, vous rencontrerez plus de locaux en prenant le bus plutôt qu’en louant une voiture et bien à Cuba, c’est tout le contraire. Car si vous prenez le bus, en tant qu’étranger, vous ne pourrez pas prendre les bus cubains longue distance, vous ne serez donc qu’avec des étrangers, mais en louant une voiture, vous aurez toujours des Cubains avec vous.

 

Les arnaques sur la route à Cuba

Attention, les arnaques existent sur la route à Cuba. D’ailleurs, je crois bien même qu’on a été victimes d’une de ces arnaques. Lors de notre départ de La Havane alors qu’on venait juste de louer notre voiture. On prend la route. J’avais étudié la carte et le chemin mais je n’étais pas totalement sûre. Et là une moto, nous fait signe qu’on est pas du tout dans la bonne direction et qu’il n’y a rien par là, elle nous indique un autre chemin qu’on prend. Et là on arrive sur un grand rond point. Bon on est perdus, alors on demande à des gens au bord de la route. Les gens nous disent que la petite vieille va monter avec nous pour nous montrer le chemin, elle nous a bien indiqué un chemin dans notre voiture et nous a demandé des sous pour revenir, bon connaissant les prix des bus à Cuba et que tous les Cubains font de l’auto-stop, on lui a donné quelques CUC mais bien moins que ce qu’elle demandait, faut pas déconner. De plus, quand nous sommes revenus à La Havane, je me suis rendue compte qu’on était en fait sur le bon chemin dès le début. Bref, je pense qu’on a été victime d’une arnaque, même si ce n’est pas bien méchant, cela nous a fait perdre du temps et de l’argent. Encore une fois, je vous conseille de télécharger des cartes GPS de Cuba qui fonctionnent sans le wifi ou la 3G pour éviter ce genre de désagrément.

 

Louer une voiture à Cuba ou pas ? Avantages et inconvénients

louer-voiture-road-trip-cuba

Malgré les mésaventures et les difficultés, louer une voiture à Cuba a été une très bonne expérience pour mes parents et moi pour découvrir la magnifique île des Caraïbes. Et puis les rencontres que nous avons faites avec les auto-stoppeurs ont été tellement enrichissantes. J’avais d’ailleurs plein de photos avec eux que j’ai malheureusement perdues. Une fois, une famille de 4 est montée avec nous. Quand on s’est arrêtés, on pensait que c’était un couple mais il y a avait deux gamins aussi qu’on avait pas vus de loin, donc on les a tous embarqués, c’était bien sympa. Je vous conseille de louer une voiture si vous êtes plusieurs et ce serait bien qu’une personne de votre groupe au moins parle espagnol. L’avantage de la voiture aussi, c’est qu’on peut s’arrêter dans des petites villes pendant quelques heures pour visiter, alors qu’on ne peut pas faire cela avec le bus, nous avons ainsi visiter les villes de Sancti Spiritus, Bayamo et Guantanamo. Nous avons aussi pu visiter le petit village de Biran et le domaine et les maisons où a grandi Fidel Castro, une visite fort intéressante qu’on ne peut pas faire lorsqu’on prend le bus. Il en est de même pour les cayos où le bus ne va pas. Et bien sûr, on peut s’arrêter quand on veut pour voir le coucher de soleil (voir photo).

Pour plus de renseignements pour la visite de l’île en général, lisez mon article très complet : tous mes conseils pour un voyage à Cuba.

Par Emily – Z.



Voyageuse cinéphile et réalisatrice, Emily parcourt le monde et partage ses voyages à travers des documentaires, des photos et des articles sur son blog.
Rejoignez-la sur son profil Google+

Où manger à Saint-Pétersbourg? Bon et pas cher! Les meilleurs restaurants
Visiter le métro de Moscou, les 10 plus belles stations

Voyageuse cinéphile et réalisatrice, Emily parcourt le monde et partage ses voyages à travers des documentaires, des photos et des articles sur son blog.
Rejoignez-la sur son profil Google+

Un Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Comments links could be nofollow free.