Festival Cinéma(s) d'Iran à Paris
Des bons films au mois de juillet 2013!

 

Affiche officielle du 66e Festival de Cannes 2013

Affiche officielle du 66e Festival de Cannes 2013

Pour cette année 2013 j’ai trouvé la sélection officielle de ce 66ème festival de Cannes d’une grande qualité. Les films qui suivent n’ont pas reçu de prix mais ont beaucoup d’atouts et méritent bien d’être vus. Voici mon avis, en espérant que cela vous aidera à vous rendre dans les salles obscures ces mois à venir. Mais bien sûr, ne loupez surtout pas Les films primés au Festival de Cannes 2013. Et n’hésitez pas à donner vos avis en commentaires sur les films que vous avez vus.

sur le tapis rouge

 

LA GRANDE BELLEZA

Film de Paolo Sorrentino, avec Toni Servillo, Sabrina Ferilli, Carlo Verdone. Italie. Sortie : 22 mai 2013.

Voir Rome et mourir, c’est ce qui arrive à un touriste japonais des le début du film alors qu’il prend des photos sur la Piazza Navona. Paolo Sorrentino montre ici la grande beauté de Rome ; de très jolis plans, dans une grande musique classique, un scénario plutôt décousu, mais une mise en scène magnifique, je le voyais bien obtenir ce prix d’ailleurs. L’acteur génial Toni Servillo incarne un écrivain qui n’a écrit qu’un livre et à qui tout le monde demande pourquoi il n’en a pas écrit un autre. Ce livre lui a permis de toujours bien vivre apparemment, étant donné la superbe vue sur le Colisée qu’il a depuis la terrasse de sa maison. Il a décidé de mener une vie pleine de mondanités, et les fêtes auxquelles il se rend, ont l’air très sympas et donnent vraiment envie de participer. Le film rend hommage au cinéma de Fellini, avec ses longueurs ; mais ne surpasse pas le maître. On aimerait bien voir Rome un peu plus d’ailleurs, et la décadence de cette société romaine ne rattrape pas la fougue de Marcello Mastroianni et Anita Ekberg en vespa sur le pavé romain ou lors d’une baignade dans la fontaine de Trevi, dans la Dolce Vita, palme d’or 1968. Le film aurait pu prétendre aussi au prix d’interprétation masculine, voire même la palme d’or selon certains pronostiqueurs.

Toni Servillo dans "La Grance Belleza" (photo Gianni Fiorito)

Toni Servillo dans « La Grance Belleza » (photo Gianni Fiorito)

 

ONLY GOD FORGIVES

Film de Nicolas Winding Refn, avec Ryan Gosling, Kristin Scott Thomas. Etats-Unis, Danemark. Sortie: 22 mai 2013.

Only God Forgives

Ce film était très attendu sur la croisette. Première déception, le beau Ryan Gosling ne sera pas là pour le présenter, ah comme c’est dommage ! Deuxième déception pour moi : le film en lui-même. Une suite de scènes de violences gratuites sans grand intérêt, un scénario à peine existant ; ce sont juste des règlements de compte qui s’enchaînent sans profondeur, tous plus violemment ou durant plus longtemps les uns que les autres. Ryan Gosling, toujours peu bavard (comme dans Drive) interprète un personnage soumis et effacé, et Kristin Scott Thomas est superbe et inhabituelle dans le rôle de sa mère dominatrice. Un film hypnotique.

 

JEUNE ET JOLIE

Film de François Ozon, avec Marine Vacth, Frédéric Pierrot, Géraldine Pailhas. France. Sortie : 21 août 2013Jeune et jolie

Sujet très intéressant de la prostitution d’une jeune et très jolie lycéenne de 17 ans. Bien réalisé au rythme des saisons de la vie de l’adolescente qui va au lycée et n’a aucunement besoin d’argent et réflexion sur ses motivations de faire cela. Magnifiquement interprété par la jeune Marine Vacth, ce rôle aurait très bien pu lui valoir le prix d’interprétation. Et une superbe arrivée finale de Charlotte Rampling toujours incroyable de présence et pleine de grande classe.

 

JIMMY P., Psychothérapie d’un Indien des plaines

Film d’Arnaud Desplechin, avec Benicio del Toro et Mathieu Amalric. France. Sortie : 11 septembre 2013.

Un duo d’acteurs sympathiques, qui partent dans de grandes discussions psychologiques et philosophiques. Bien interprété même si leur accent (en V.O.) peut sembler un peu forcé au bout de deux heures.

Jimmy P. avec Benicio del Toro et Mathieu Amalric

Jimmy P. avec Benicio del Toro et Mathieu Amalric

 

BEHIND THE CANDELABRA = MA VIE AVEC LIBERACE

Film de Steven Soderberg, avec Michael Douglas et Matt Damon. États-Unis. Sortie : 18 septembre 2013.

Ce film est inspiré de l’histoire du chanteur gay Liberace et de son amant secret Scott Thorson. Histoire intéressante bien mise en scène mais quelques longueurs notamment vers la fin. La rumeur courait à Cannes d’un prix d’interprétation pour Michael Douglas et Matt Damon, ça aurait été mérité, ils sont criants de vérité et de passion.

Behind the Candelabra

Michael Douglas et Matt Damon dans « Behind the Candelabra » (photo HBO Films)

 

LA VÉNUS A LA FOURRURE

Film de Roman Polanski, avec Emmanuelle Seigner et Mathieu Amalric. France. Sortie : 13 novembre 2013.

Emmanuelle Seigner joue superbement bien cette jeune actrice passant une audition et qui envoûte le metteur en scène joué par Mathieu Amalric, jusqu’à un certain point. De la comédienne qui ne trouve pas de boulot à la grande séductrice, elle est admirable dans ce film de son mari. Un huis clos sur une scène de théâtre qui pourrait mal finir…

"La Vénus à la fourrure" de Roman Polanski avec Emmanuelle Seigner et Mathieu Amalric

« La Vénus à la fourrure » de Roman Polanski

 

BORGMAN

Film d’Alex van Warmerdam, avec Jan Bijvoet, Hadewych Minis, Jeroen Perceval. Pays-Bas. Sortie: 20 novembre 2013

Film qui commence bien sympathiquement puis vire dans le bizarre étrange teinté d’humour noir. Si on s’amuse bien au début devant cette toile différente mais agréable ; après un moment, alors que tous les personnages sombrent dans la folie sous l’emprise du « diable », on a du mal à continuer à adhérer à cette histoire…

"Borgman" (photo Angel Films)

« Borgman » (photo Angel Films)

 

THE IMMIGRANT 

Film de James Gray, avec Joaquin Phoenix, Marion Cotillard, Jeremy Renner. États-Unis. Sortie : 27 novembre 2013.

Un bon film classique sur l’histoire d’une immigrante d’origine polonaise qui arrive à Ellis Island et doit se prostituer à son arrivée à New York. Marion Cotillard joue très bien, mais on se demande pourquoi le réalisateur n’a-t-il pas pris une vraie actrice polonaise ? En tout cas, elle a l’air de bien se débrouiller en polonais mais ne comprenant pas la langue, je ne sais pas si elle passerait pour une locale ! Joliment filmé, on rentre bien dans l’histoire et on passe un bon moment.

The Immigrant de James Gray

« The Immigrant » de James Gray

 

ONLY LOVERS LEFT ALIVE

Film de Jim Jarmush, avec Tilda Swinton, Tom Hiddleston, John Hurt. États-Unis. Sortie: 22 janvier 2014.

Très belle mise en scène qui commence par une plongée verticale sur un appartement avec nos héros, comme du point de vue de Dieu. Et sujet super intéressant : comme j’aimerais être à la place de ces personnages immortels qui ont vécu dans de nombreuses époques : un voyage dans l’espace et le temps, superbe idée. Mais le film devient un peu ennuyeux et comporte certaines longueurs, malgré des acteurs magnifiques, notamment Tom Hiddleston, superbe mais trop sérieux !

"Only Lovers left Alive" de Jim Jarmush

« Only Lovers left Alive » de Jim Jarmush

Par Emilyz

Voyageuse cinéphile et réalisatrice, Emily parcourt le monde et partage ses voyages à travers des documentaires, des photos et des articles sur son blog.
Rejoignez-la sur son profil Google+
Festival Cinéma(s) d'Iran à Paris
Des bons films au mois de juillet 2013!
Voyageuse cinéphile et réalisatrice, Emily parcourt le monde et partage ses voyages à travers des documentaires, des photos et des articles sur son blog. Rejoignez-la sur son profil Google+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Comments links could be nofollow free.